Sole, daurade, cabillaud… Quels vins boire avec des filets de poisson ?
Sole, daurade, cabillaud… Quels vins boire avec des filets de poisson ?
Publié le jeudi 31 mars 2016

Sole, daurade, cabillaud… Quels vins boire avec des filets de poisson ?

Poisson et vin blanc, le mariage est bien connu. Et si on allait un peu plus loin ? De la sole au turbot en passant par le merlu et la daurade, chaque poisson peut se marier avec des vins différents. L'accord se fait alors avec la texture du filet de poisson, plus ou moins charnu. N'oubliez pas l'assaisonnement : on ne choisit pas le même vin avec un beurre blanc qu'avec un simple filet d'huile d'olive. Les sauces à base de tomate ou de vin rouge peuvent même appeler des vins rouges…

Avec des filets de sole

On sert un vin blanc soyeux et structuré, comme un Meursault ou un Saint-Aubin. Elaborés à partir de chardonnay, ces crus de Bourgogne sont réputés pour leur grand potentiel de garde. Pour accompagner des filets de sole, mieux vaut se tourner vers des vins jeunes. Les arômes d'agrumes et de fleurs blanches sont encore bien présents, tandis que les notes de beurre fondu apportent un côté gourmand à ce poisson plat apprécié pour sa chair ferme et délicate. Les vins les plus évolués peuvent quant à eux être dégustés avec une sole meunière, arrosée au beurre pendant la cuisson.

Avec des filets de daurade

On choisit un vin blanc minéral et rond, qui rappelle le côté iodé de ce poisson plat. N'hésitez pas à déboucher une bouteille de Chablis pour accompagner un filet de daurade, qu'il soit grillé ou poêlé, arrosé d'un filet de jus de citron ou accompagné d'une sauce aux agrumes ou à l'oseille. Les arômes de silex, de citron et de pomme de ce vin blanc du nord de la Bourgogne accentuent la finesse de la chair de la daurade, sans casser le côté frais et léger du plat.

Avec des filets de cabillaud

On préfère un vin blanc sec et vif qui donne un petit coup de fouet à ce poisson à la chair feuilletée, comme un Côtes du Rhône blanc, aromatique et persistant. Les vins du Languedoc, comme un Picpoul de Pinet aux notes d'agrumes et d'épices se marient quant à eux très bien avec un filet de cabillaud cuisiné à l'huile d'olive. Accompagnés d'une sauce à base de tomates, les filets de cabillaud peuvent également se déguster avec un vin rouge, à condition de se tourner vers un vin fruité et léger, à l'image d'un Noir d'Alsace ou d'un Côte Roannaise.

Avec des filets de turbot

On débouche une bouteille de vin blanc élégant et concentré, qui souligne la chair ferme de ce poisson plat. C'est l'occasion de déguster un cru de la Vallée du Rhône septentrionale, comme un Hermitage. A la fois intense et aromatique, il développe des arômes de fleurs blanches, de miel et de beurre qui mettent en valeur la finesse du turbot que vous le serviez simplement grillé ou accompagné d'un beurre blanc.

Avec des filets de saint-pierre

On opte pour un blanc gras et complexe, comme un Pessac-Léognan. Composé de raisins issus des cépages sauvignon et sémillon, ce vin de la région des Graves, à quelques kilomètres de Bordeaux, allie ampleur et fraicheur. Ses arômes de fruits blancs, de fleurs et de vanille soulignent le côté à la fois charnu et fondant de la chair du filet saint-pierre poêlé et arrosé d'un jus de citron ou d'un filet d'huile d'olive.

Avec des filets de bar

On sert un vin blanc ferme et aromatique, assez structuré pour sublimer ce poisson à la chair dense et savoureuse. Les vins de la Vallée de la Loire, comme un Pouilly-Fumé, se marient très bien avec les filets de bar : leurs arômes d'agrumes et de pierre à fusil rappellent le côté iodé et léger du plat, sans s'effacer devant le poisson. Le bar fait également partie des poissons qui s'accordent le mieux avec des vins rouges. N'hésitez pas à déboucher une bouteille de Chinon ou de Sancerre pour accompagner un filet de bar à la tomate.

Avec des filets de merlu

On se tourne vers un vin vif et minéral, comme un Petit-Chablis ou un Bourgogne Aligoté. Leur acidité permet de donner un coup de fouet à ce poisson blanc et ferme, qu'on l'appelle merlu ou colin. Si elles ne partagent pas les mêmes cépages, ces deux appellations ont en commun des notes de fleurs blanches et d'agrumes qui apportent un peu de vivacité aux filets de merlu.