Quels vins boire avec un coq au vin ?
Publié le lundi 26 janvier 2015

Quels vins boire avec un coq au vin ?

Difficile de savoir d'où vient le coq au vin. Bourguignons et Auvergnats s'en disputent la paternité, talonnés de près par les Champenois et les Alsaciens. Les Franc-Comtois, eux, ont tranché : à Besançon, le coq au vin se cuisine au vin jaune. Ailleurs, la recette reste la même, quelle que soit sa région d'origine. Placé dans une cocotte en fonte avec des carottes, des champignons, des oignons, de l'ail, des lardons et des herbes aromatiques, le coq ou, à défaut, le poulet, est arrosé de vin rouge avant de cuire à l'étouffée pendant plusieurs heures. On obtient ainsi un mets fondant, qui révèle toute sa finesse lorsqu'il est servi avec le vin ad-hoc.

Avec un vin rouge corsé

Comme tous les plats cuisinés au vin, le coq au vin ne contient plus d'alcool lorsqu'il arrive à table. La raison ? L'évaporation. Après quelques minutes de cuisson, l'alcool présent dans le vin s'efface. Les arômes, eux restent. Attention au vin que vous utilisez pour préparer votre coq. Evitez de verser une bouteille bouchonnée dans votre cocotte : on retrouverait le goût de bouchon après quelques bouchées. Mieux vaut ouvrir un vin de table monocépage, ou terminer une bouteille entamée. Une fois cuit, le coq au vin se distingue par son acidité. N'hésitez pas à le servir avec un vin tannique, comme un vin rouge de la Vallée du Rhône, qu'il s'agisse d'un Côtes du Rhône, d'un Lirac ou d'un Vacqueyras. A la fois ronds et fruités, ils équilibrent le côté acide du coq tout en rappelant la richesse de la sauce.

Les appellations idéales

Côtes du Rhône : Les tanins des rouges des Côtes du Rhône en font des vins structurés et équilibrés, qui peuvent se garder pendant plusieurs années. Préférez des vins jeunes pour accompagner le coq au vin : on retrouve alors des notes de fruits noirs et d'épices qui se marient très bien avec le plat.

Lirac : Plus confidentielle que Châteauneuf-du-Pape, l'AOC Lirac partage pourtant le même terroir. Les vignerons y cultivent grenache, cinsault, syrah et mourvèdre dont ils tirent des vins tanniques, qui équilibrent le côté acide des plats cuisinés au vin rouge comme le coq au vin.

Vacqueyras : Le vignoble de Vacqueyras donne essentiellement des vins rouges. Derrière leur caractère prononcé, ces vins ensoleillés n'oublient pas d'être fins. Leurs notes de sous-bois rappellent les champignons présents dans le coq au vin, tandis que les arômes de fruits soulignent les saveurs de la sauce.

Avec un vin rouge léger

Ferme et sèche, la viande de coq demande plusieurs heures de cuisson pour fondre en bouche. Si le mariage avec des vins tanniques fonctionne très bien, on peut également imaginer une alliance avec des vins rouges plus frais, qui casseront le côté sec de la volaille. On peut alors se tourner du côté du Beaujolais et de la Bourgogne, en optant pour des appellations comme Saint-Amour, Rully ou Givry. Croquants et fruités, ils apportent un peu de jus au coq au vin. Seule ombre au tableau, ce sont des vins acides, tout comme le plat. Il suffit d'ajouter quelques carottes supplémentaires dans la sauce pour apporter une note plus douce.

Les appellations idéales

Saint-Amour: Classés parmi les douze crus du Beaujolais, les rouges de Saint-Amour se composent exclusivement de gamay. A la fois épicés et fruités, ils rappellent les arômes du coq au vin, tout en injectant une dose de fraîcheur.

Rully : Produits dans la Côte Chalonnaise, les vins de Rully sont moins connus que leurs voisins issus de la Côte de Nuits. Ils valent pourtant le détour : élaborés à partir de pinot noir, ils se révèlent souples et fruités.

Givry : Le vignoble de Givry se situe à quelques encablures de Rully. Ici, on retrouve tous les arômes du pinot noir, des fruits noirs aux fruits rouges, en passant par des notes de fumées. Optez pour des vins un peu évolués, pour éviter d'apporter trop d'acidité au plat.

Avec un vin blanc

Ce n'est pas parce que le coq au vin est cuit dans du vin rouge qu'il faut automatiquement renoncer à servir un vin blanc. Certaines bouteilles se marient très bien avec le plat, à condition de les choisir structurées. Tournez-vous vers un vin élevé en fût de chêne, comme un chardonnay du Languedoc. On peut également déboucher un grand blanc de Bourgogne pour les grandes occasions.

Les appellations idéales

Languedoc : Baignés par le soleil, les pieds de chardonnay utilisés pour élaborer les vins blancs de l'appellation Languedoc donnent des raisins gorgés d'alcool. Les vignerons obtiennent ainsi des blancs structurés, qui se marient très bien avec le coq au vin.

Meursault Premier Cru : C'est l'option luxe de cette sélection. Vieillis en fût de chêne, les premiers crus de l'appellation Meursault sont à la fois fins et charpentés. Des vins blancs particulièrement élégants, qui font ressortir les saveurs du coq au vin.

Alexandra Reveillon

Merci à Fabrizio Bucella, sommelier et professeur à l'Université Libre de Bruxelles.