Que boire avec une paëlla ?

Quels vins boire avec la paëlla ?

Du riz safrané, du poulet, du chorizo, des moules et des crevettes. La version traditionnelle de la paëlla à la valencienne mêle volaille et fruits de mer, épices et charcuteries. Bref, un plat complet et savoureux, qui se prépare à l'ancienne, dans une poêle en fonte qui lui a donné son nom. Reste à choisir le vin qui se marie le mieux avec cette spécialité espagnole. Entre des vins rouges épicés et des vins blancs fumés, Toutlevin vous donne quelques pistes pour accorder vin et paëlla sans vous tromper.

Un vin rouge sur le fruit et les épices

La paëlla se marie très bien avec le vin rouge, à condition de bien le choisir. Trop tannique, il prendrait le dessus sur les fruits de mer et la volaille. Trop léger, il disparaîtrait face à la puissance du safran et des épices.
Le vin idéal ? Un rouge à la fois épicé et fruité, aux tanins fondus. Certains vins du Val de Loire, comme le Chinon, appellation délivrant parmi les rouges les plus puissants de cette région viticole, soulignent tous les goûts de ce plat typique. Il s'agit toutefois de vins assez légers pour souligner la finesse de la paëlla. Leurs arômes de fumée donnent du relief au plat, tandis que les notes de fruits rouges apportent un peu de croquant. N'hésitez pas à laisser le Chinon s'ouvrir pendant une vingtaine de minutes avant de le déguster : ses arômes seront amplifiés.

On peut également opter pour un rouge élaboré à partir de Syrah : les vins du Languedoc sont particulièrement adaptés à la paëlla. Partez dénicher ces pépites en IGP Pays d’Oc. Épicé et poivré, ce vin rouge du Languedoc produit à partir de syrah est un vin qui se marie à la fois avec le chorizo, auquel il apporte de la fraîcheur, avec le safran, qu'il met en valeur, et avec la volaille et les fruits de mer, qu'il ne domine pas. Résultat, un accord tout en finesse. On retrouve des arômes de fruits et de poivre, tandis que les tannins se fondent pour laisser le goût de la paëlla s'exprimer.

Un vin blanc fruité et structuré

Si elle est aromatique et gourmande, la paëlla est également un plat gras. En cause, la charcuterie qui l'agrémente, mais également l'huile d'olive utilisée lors de la cuisson. Cassez ce côté huileux en la servant avec un blanc fruité et structuré. Les vins trop minéraux s'effaceraient devant le plat : optez plutôt pour un vin aux arômes de beurre et de pain grillé, qu'il soit élevé en barrique, ou non. Il sera alors assez puissant pour faire face au safran et au chorizo, tout en respectant la finesse du poulet et des fruits de mer.

Départ en Corbières, dans le Languedoc-Roussillon. Produit dans le sud de la France, ce flacon blanc de caractère est à la fois fumé et fruité. Ses arômes de beurre fondu permettent de souligner le goût délicat du safran, tout en apportant un peu de tenue. Les notes de fruits d'été, pêche en tête, apportent elles l'acidité dont on a besoin pour équilibrer le côté gras du plat. Une association pleine de douceur.
Les vins blancs de l'appellation Bordeaux peuvent également se marier avec la paëlla. N'hésitez pas à choisir des vins vinifiés en fût de chêne. Loin d'être trop puissants, ils développent une rondeur qui leur permet d'enrober le plat sans le dominer. On retrouve un côté boisé qui s'accorde très bien avec le chorizo. De quoi émerveiller et surprendre vos convives.

Merci à Camel Talbi, caviste Nicolas dans le 15ème arrondissement de Paris.

Publié , par Marie Lallemand