L'IGP Pays d'Oc, des terroirs à la viticulture durable
L'IGP Pays d'Oc, des terroirs à la viticulture durable
Publié le mercredi 04 octobre 2017

L'IGP Pays d'Oc, des terroirs à la viticulture durable

Vignoble multimillénaire, le Languedoc est avant tout une histoire de passion et de savoir-faire, transmis par les viticulteurs de génération en génération. Aujourd'hui nous nous concentrons sur l'IGP Pays d'Oc, anciennement Vin de Pays d'Oc (la reconnaissance de la qualité de ces vins via l'appellation date de 2009), qui a connu de grandes évolutions sur les trois dernières décennies. Entre tradition et modernité, la région a mis en place une véritable optimisation des vignobles et une mise en avant de la viticulture locale.

Une grande variété de terroirs

Sur le littoral méditerranéen, l'IGP Pays d'Oc s'étend sur pas moins de quatre départements : les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Hérault et le Gard. Entre les pentes escarpées des Pyrénées, les reliefs vallonnés, la mer Méditerranée et la garrigue, les vignes profitent ici d'une grande richesse et d'une incroyable diversité de sols, climats et expositions.

Une multiplicité de cépages

Qu'ils soient issus d'un seul cépage ou d'un assemblage, les vins du Pays d'Oc mettent l'accent sur des variétés capables de s'adapter à cette mosaïque de terroirs. On trouve donc aussi bien des cépages d'autres régions françaises, et qui ont souvent fait leurs preuves au niveau international, que des espèces typiquement méditerranéennes. Tour d'horizon des variétés principales :
En rouge, on retrouve deux rois du bordelais. Le Cabernet Sauvignon, tout en complexité et en opulence avec ses arômes de cassis et de poivron vert, et le Merlot, caractérisé par sa rondeur et ses notes de fruits rouges, qui atteint ici une très belle maturité grâce à un ensoleillement optimal. Le Pinot Noir, cépage emblématique de la Bourgogne, s'est également fait une place de choix ici, grâce à son élégance. Loin du climat frais de sa région d'origine, il offre de belles notes confiturées. Enfin, on se laisse séduire par deux cépages habitués à ces terres arides, la Syrah, riche, épicée et florale et le Mourvèdre, plus exigeant, qui rappelle les senteurs de garrigue qui entourent le vignoble.
Côté blanc, la Bourgogne et le bordelais sont encore présents par l'intermédiaire du Chardonnay, qui délivre ici un nez de fleurs blanches et une bouche gourmande, et du Sauvignon, vif et frais avec d'agréables fragrances d'agrumes. Pour ce qui est des cépages ensoleillés, ce sont l'expressif Muscat, l'intense Viognier et le floral Vermentino qui règnent en maîtres.
Enfin, pour les vins rosés, trois cépages se démarquent particulièrement. Le Cinsault, typiquement méditerranéen, avec des touches caractéristiques de bonbon anglais. La Syrah, encore, qui offre dans sa version rosé des arômes de fruits rouges et de fleurs. Le Grenache, complexe, fruité et épicé.

La protection de l'environnement

Très investie dans la viticulture durable, l'interprofession des vins du Pays d'Oc a travaillé avec une équipe internationale de scientifiques au sein de l'Institut de Recherche de Montpellier 2 afin de mettre en place une véritable démarche collective au cœur de la filière. L'étude, menée sur deux ans à l'échelle internationale, est centrée sur l'identification des bonnes pratiques de développement durable des grands vignobles mondiaux, l'analyse des stratégies actuelles et futures des principaux distributeurs concernant les vins durables et le comportement d'achat des consommateurs face à ces produits. Une fois toutes ces données récoltées, l'interprofession a mis en place des outils d'informations pour les viticulteurs de l'appellation afin de favoriser les échanges sur toutes ces pratiques. De plus, elle a également décidé de valoriser les actions des entreprises mettant en place une démarche environnementale et d'en faire de véritables représentants de l'IGP Pays d'Oc.