Que boire avec une soupe de pois cassés et saucisses ?

Que boire avec une soupe de pois cassés et saucisses ?

A la recherche d’un plat réconfortant ? Été comme hiver, rien ne vaut une soupe repas nourrissante pour se rebooster. Suivez la recette de Papilles et Pupilles pour vous délecter de cette soupe de pois cassés et saucisses aussi opulente que délicieuse.

Petit légume sec demi-sphérique, d’une couleur vert pâle, le pois cassé se distingue par sa saveur prononcée. Mais il est également riche en glucides et en sels minéraux. De plus, saviez-vous qu’il était de la famille du petit pois ? En effet, leurs graines proviennent de la même plante. Elles sont ensuite récoltées à maturité optimale, décortiquées et séchées.

Découvrez maintenant les vins idéaux pour le sublimer !

Un blanc généreux et vif

Ce mets riche gagnera certainement à être marié avec un vin blanc emplit de vivacité. En effet, on va chercher à alléger les sensations en bouche pour ne pas trop tapisser le palais.

Plusieurs options s’offrent alors à nous. On commence notre périple dans le Sud-Ouest avec un vin du Comté Tolosan. Son nez de fleurs, d’agrumes et de fruits à chair blanche laisse place à une jolie finesse aromatique en bouche. On apprécie tout particulièrement son acidité couplée à sa rondeur et sa structure. Fraîcheur encore avec un Cheverny en Loire. Il allie la rondeur du Chardonnay et la vivacité du Sauvignon Blanc, deux cépages internationaux qui font la fierté de l’hexagone. Les notes florales se mêlent aux épices et aux fruits exotiques pour un résultat tout en finesse.

Direction la Bourgogne, ensuite, avec un Côte de Beaune. Issu du Chardonnay, variété emblématique de cette région viticole, il délivre une belle minéralité, ainsi que des touches de beurre, de citron, d’herbes fraîches et de pain grillé. Des vins pleins de charme, entre souplesse et vivacité. On termine dans le bordelais avec un Entre-Deux-Mers. La Muscadelle, le Sauvignon Blanc et le Sémillon y révèlent un bouquet expressif. La bouche, délicate et légère, contraste avec l’intensité du nez.

Un rosé de gastronomie

Non, le rosé n’est pas réservé qu’aux barbecues estivaux, il peut aussi relever des plats et, surtout, équilibrer un peu leur côté gras. Il fera notamment des merveilles avec les saucisses de ce plat. On en choisit un d’Ajaccio, très aromatique, avec des notes de rose et de cerise. Il sera parfait ici grâce à sa fraîcheur sans agressivité, sa générosité et son harmonie entre nervosité et souplesse. Dernier arrêt, Tavel en Vallée du Rhône. Ce rosé incontournable de France oscille entre fleurs, petits fruits rouges, épices, réglisse et amande fraîche. Complexe, rond et structuré, il sera du plus bel effet aux côtés de cette soupe de pois cassés.

Publié , par Marie - Drink a beat