Vignoble de Bourgogne

Tout afficher

Surface
50 000 hectares
Climat
Continental
Sols
Calcaires, marnes et argiles

Avec ses 84 appellations et ses crus mythiques, la Bourgogne bénéficie d’un rayonnement international. Pourtant, elle représente seulement 5% du vignoble français, soit 50 000 hectares de vignoble.

Les romains sont à l’origine de ce vignoble légendaire, qui a ensuite connu un véritable essor sous l’égide des moines cisterciens. En effet, ces derniers sont responsables de l’organisation et de la classification des parcelles. Le vignoble est caractérisé par sa fragmentation et sa hiérarchisation. En haut de la pyramide on trouve les grands crus, issus parcelles les plus complexes, qui représentent 2% de la production. Viennent ensuite les premiers crus (15% de la production), présents dans la majorité des villages bourguignons, puis les appellations communales avec mention du climat et sans, et pour terminer les appellations régionales.

Ici, on ne parle pas de terroir mais de climats, chacun identifiant un lieu-dit et un environnement particulier. Car la Bourgogne est avant tout reconnue pour sa magnifique diversité géologique, sur un plateau calcaire, il oscille d’une parcelle à l’autre entre marnes, calcaires, argiles et autres spécificités locales. Une incroyable mosaïque de climats, donc, qui permet d’offrir une infinité d’expressions de ses cépages phares. Car la Bourgogne est le berceau de deux variétés internationales incontournables : le Chardonnay et le Pinot Noir. Souvent seuls, ils peuvent être assemblés au Gamay, à l’Aligoté, au Pinot Blanc et au Pinot Gris. Le climat est continental avec des étés chauds et des hivers rigoureux secs. Cependant, il existe, selon les régions, des mésoclimats. De manière générale, la partie septentrionale de la Bourgogne démontre plus de fraicheur.