La Bouche du Roi : domaine viticole à Versailles

La Bouche du Roi : domaine viticole à Versailles

Nouveau terrain de jeu de vignerons audacieux, l’Île de France accueille aujourd’hui le Domaine de La Bouche du Roi en plein cœur de la plaine de Versailles. Voici la présentation d’un lieu chargé d’histoire et d’hommes engagés pour une viticulture renaissante et durable.

La plaine de Versailles, terrain de jeu historique

L’histoire commence il y a 400 ans … lorsque les échansons, l’équivalent de nos sommeliers modernes, garantissaient la qualité des breuvages servis à la cour des Rois de France. Ils étaient nommées La Bouche du Roi et ont largement contribué à la réputation et au rayonnement de Versailles pour son art de vivre et notamment ses festivités, sa gastronomie et ses vins.

La plaine de Versailles dans le département des Yvelines, qui s’étend entre le Château de Versailles à l’est et la vallée de la Mauldre à l’ouest, était le terrain de chasse favori des Rois.
C’est ici, sur la commune de Davron que trois passionnés ont décidé de lancer leur projet viticole en créant le Domaine La Bouche du Roi en 2017, un clin d’œil à la période faste de cette région.

Grâce a leur profil complémentaire, Adrien Pélissié diplômé d’une école de commerce, Julien Bengué d’une école de management et Julien Brustis, ingénieur agronome œnologue, ont fait le pari fou d’implanter leur vignoble sur le terroir d’Île de France, qui bénéficie depuis peu de sa propre indication géographique protégée.

Jeune parcelle du Domaine - crédit photo La Bouche du Roi
Jeune parcelle du Domaine - crédit photo La Bouche du Roi

Un domaine engagé et innovant

Après avoir commencé en 2017 avec la plantation 3 hectares et les premières cuvées vinifiées en 2019, c’est aujourd’hui 23 hectares qui se dressent fièrement dans la plaine de Versailles. Au total, 19 parcelles d’un seul tenant dessinent le paysage avec 6 cépages emblématiques français : chardonnay, chenin, sauvignon blanc, pinot noir, merlot et cabernet franc, le tout cultivé et choyé en agriculture biologique. Ces variétés ont été choisies pour leurs besoins modérés en chaleur et en ensoleillement et ainsi s’adapter au mieux au climat local.
Les sols drainants et calcaires en sous-sol permettent à la vigne d’aller puiser au plus profond pour se nourrir et les rendements sont naturellement faibles. Aucun engrais ni pesticide ne sont utilisés et tout est engagé pour préserver la biodiversité : des zones boisées, des haies d’espèces locales et des murets historiques en pierre.
L’innovation est aussi au cœur du domaine. C'est l'un des premiers domaine en France à tester dans ses vignes le robot autonome Ted de Naïo Technologies. Il est électrique et ultra-léger et permet de désherber les sols mécaniquement, sans provoquer de tassement entre les ceps de vigne.

En se baladant entre les rangs, on peut aussi tomber sur … une boite à musique. Il s’agit d’un projet de recherche en cours, expérimentant la diffusion de mélodies qui stimulent la synthèse de protéines impliquées dans les défenses naturelles de la vigne contre les maladies. Reste à savoir qui de Mozart ou Prince aura le plus de succès.
Pour en savoir plus, retrouvez l'article : La musique pour cultiver la vigne
Et les vins dans tout ça ?

La parcelle de chenin - crédit photo La Bouche du Roi
La parcelle de chenin - crédit photo La Bouche du Roi
La biodiversité au cœur du Domaine - crédit photo La Bouche du Roi
La biodiversité au cœur du Domaine - crédit photo La Bouche du Roi

Des vins d’Île de France

Entre vinification traditionnelle et élevage en barriques, la qualité des vins ne doit rien au hasard. Chaque cépage est vinifié seul afin d’exprimer pleinement le terroir. Les vins sont encore jeunes mais laissent présager de belles surprises pour la suite. Les blancs sont aromatiques avec un belle vivacité tandis que les rouges sont souples fruités et épicés.

Les cuvées en IGP Île de France depuis 2020 font parler d’elles et vous ne saurez que choisir entre Les Louis d’Or en chardonnay, Le Grand Lever en chenin ou encore Les Coquilles Rouges en cabernet franc.

Le domaine va encore plus loin en proposant une cuvée élaborée au premier étage de la Tour Eiffel. Le Chai de la Tour Eiffel, un 100 % merlot 2020. Fiers d’avoir été choisis par la Société d'Exploitation de la Tour Eiffel (SETE), cette cuvée entièrement vinifiée au sein de la Dame de Fer, vient d’être tout récemment proposée à la vente, un symbole fort qui s’inscrit dans le renouveau du vignoble francilien.

Cette année marque également un tournant pour le domaine. Jusqu’alors, les vins étaient vinifiés à Montreuil dans un local temporaire. Aujourd’hui, le futur chai de vinification est en cours de construction pour accueillir les futurs vins du prochain millésime.

Les cuvées phares du Domaine - crédit photo La Bouche du Roi
Les cuvées phares du Domaine - crédit photo La Bouche du Roi
Le Chai de la Tour Eiffel à 58 mètres de haut - crédit photo La Bouche du Roi
Le Chai de la Tour Eiffel à 58 mètres de haut - crédit photo La Bouche du Roi

Visite guidée

Le domaine, fort de son histoire et de la qualité de ses vins propose également des activités œnotouristiques tout au long de l’année.

Durant la période estivale, les escapades incontournables avec visite du domaine, dégustation et accords mets et vins sont des valeurs sûres. L’histoire de l’ancienne Île de France viticole et du renouveau de cette région vous sera comptée avec passion et engagement.
Plus immersifs, les ateliers découvertes des travaux de la vigne débutent dès le mois de février jusqu’à l’automne. Le temps d’une demi-journée, vous pourrez profiter du savoir-faire des équipes du domaine pour découvrir le métier et la gestion à la vigne suivi d’un déjeuner vigneron : taille de la vigne, travaux en vert, vendanges, autant de thèmes pour les curieux.

Et si vous en voulez davantage, il est toujours possible de planifier votre visite privée, à la carte, avec l’un des fondateur du domaine qui saura vous embarquer dans le nouveau monde des vins franciliens !

Les ateliers œnotouristiques - crédit photo La Bouche du Roi
Les ateliers œnotouristiques - crédit photo La Bouche du Roi
Publié , par Cécilia Galaret
Mise à jour effectuée