Les appellations Moulis et Listrac plutôt favorisées

Les appellations Moulis et Listrac plutôt favorisées

Par les hasards des méandres de la Garonne et de la Dordogne, les terroirs des deux appellations communales Moulis et Listrac se sont faits décalés à l’intérieur des terres, ce qui implique un décalage de maturité de huit jours par rapport aux quatre autres plus prestigieuses appellations communales installées le long de la  rivière  que sont Margaux, Pauillac et Saint-Estèphe. Ce décalage de maturité est un gros inconvénient dans les millésimes froids et même un peu frais et qui explique la solide réputation de vins un peu durs et tanniques.

Mais dans les millésimes chauds, ce décalage devient un atout, d’autant que les terroirs ne sont pas tout à fait les mêmes non plus. En dehors des classiques croupes graveleuses comme à Fonréaud, les deux appellations regorgent de terroirs calcaires et argileux qui ont mieux réagi que les autres à la sécheresse des mois d’août et de septembre.
Il en résulte nombre de jolis vins de bonne facture qui seront délicieux dans les cinq prochaines années.

Appellation Moulis

Ch. Biston-Brillette Cru bourgeois 90-91

De robe noire, le vin se présente avec un très joli nez de fruits noirs. Le vin est dense, souple, charmant, lisse, d’une belle longueur. Un vin superbe. Coup de cœur.

Ch. Branas Grand Poujeaux Cru bourgeois 92-93

Etabli sur une douzaine d’hectares de graves garonnaises, la robe est grenat avec un nez de fruits rouges et noirs. Le vin est souple et soyeux avec des tannins sous-jacents très fermes, finale de café et de fruits noirs. Le vin a été élaboré avec 50 % merlot, 45 % cabernet-sauvignon et 5 % petit-verdot.

Ch. Caroline Cru bourgeois 88-89

Ce château de sept hectares est situé sur des graves pyrénéennes reposant sur du calcaire à astéries. La robe sombre avec un nez fumé. Le vin est boisé chic, souple, plaisant. Il peut se déguster dès à présent.

Ch. Chasse-Spleen 88-89

La robe est violette avec un nez discret, puis cuir. Le vin est souple, relativement fluide avec de belles notes de cuir et une finale fraîche.

Ch. Chemin Royal Cru bourgeois 87-88

Le vin est élaboré avec deux tiers merlot et un tiers cabernet-sauvignon sur graves pyrénéennes et une partie argilo-calcaire. La robe est sombre et le vin est souple et fumé, un peu sec sur ses tannins pour le moment.

Ch. Duplessis 89-90

Un vin de bonne facture tout en fruits rouges, joli fond, les tannins sont un peu accrocheurs.

Ch. Haut Bellevue 87-88

La robe est violette avec un nez de fruits noirs. Le vin est suave et dense, pas très long, aérien. A déguster sans trop se presser.

Ch. La Garricq 87-88

La robe est violette et le vin est dense, un peu rustique, un rien moins mûr que le joli 2017.

Ch. La Mouline Cru bourgeois 87-88

Robe grenat et joli nez de fruits rouges. Le vin est souple, un peu fluide mais charmant. A déguster sur le fruit.

Ch. Lalaudey Cru bourgeois 87-88

Robe grenat. Un vin très fruit rouge qui joue le fruit, petite aspérité tannique toutefois qui disparaitra.

Ch. Lestage Darquier Cru bourgeois 86-87

Sur son terroir de graves, le nez est fumé. Le vin est souple, un peu court, mais bien équilibré. Il est prêt à être dégusté.

Ch. Maucaillou 89-90

Robe grenat sombre. Le vin est fluide en attaque mais suivi d’un joli milieu de bouche relativement plein, les tannins sont pointus, la finale un peu chaude et épicée. Donnez-lui un an ou deux pour qu’il s’harmonise.

Ch. Mauvesin-Barton 89-90

Enfin un peu de récolte après un 2017 presque entièrement gelé. Le vin est de demi-corps, frais, très fruits rouges délicatement épicés, bien équilibré. Il est élaboré avec 54 % merlot, 40 % cabernet-sauvignon et 6 % petit-verdot.

Ch. Moulin à Vent Cru bourgeois 88-89

Le vin a été élaboré en bio et sans sulfite ajouté. La robe est noire avec un nez un rien évolué. Le vin est frais, léger, fluide avec un joli milieu de fruits rouges, de bonne longueur. Un bel essai à encourager.

Ch. Myon de l’Enclos Cru bourgeois 88-89

Un vin de bonne densité avec du moelleux et du charme, bien construit, élaboré sur cinq hectares avec moitié merlot, moitié cabernet-sauvignon.

Ch. Pomeys Cru bourgeois 87-88

De robe grenat, le nez exhale les fruits rouges. Le vin joue le fruit et la fraîcheur dont il faut profiter en le dégustant jeune.

Ch. Poujeaux 93-94

Robe sombre avec un joli nez entre fruits noirs et pointe végétale. Le vin est élégant en attaque, le merlot est un peu fluide mais le cabernet-sauvignon largement majoritaire tient l’édifice, jolie finale tendre et de bonne tenue. L’extraction a été très mesurée pour en faire un vin d’une bonne finesse. Il progressera à l’élevage.

Appellation Listrac

Ch. Cap Léon Veyrin Cru bourgeois 88-89

Le vin est élaboré avec 58 % merlot, 39 % cabernet sauvignon et 3 % petit verdot. La robe est très sombre avec un nez intense, un peu végétal sur fond de mûre. Le vin est un peu fluide et vert mais avec du fond et une bonne longueur. Patience, dans deux ans ou trois, il donnera une jolie bouteille, comme d’habitude.

Ch. Clarke 90-91

La robe est violette avec des arômes de cassis et de pomme verte. Le vin est frais, demi-corps, de la verdeur, finale acidulée le tout recouvert par un boisé de luxe.

Ch. Donissan 87-88

Robe grenat. Le vin est léger, fluide, avec beaucoup de fraîcheur, très léger. A déguster sur cette fraicheur revigorante.

Ch. Ducluzeau 88-89

Ce vin de l’équipe Borie de Ducru-Beaucaillou fait la part belle au merlot. Orienté fruits rouges, il joue la fraîcheur et la légèreté. A déguster sur son charme immédiat.

Ch. Fonréaud Cru bourgeois 90-91

Robe sombre violette avec un nez très intense de mûre et d’épices. Le vin est souple, boisé, assez plein en attaque, le milieu de bouche est un peu plus mince, jolie finale merlotante qui masque de solides tannins. Il pourra se déguster assez vite, mais sa capacité de garde est légendaire. Le vin a été élaboré avec 53 % cabernet-sauvignon, 43 % merlot et 4 % petit-verdot.

Ch. Fourcas-Borie Cru bourgeois 90-91

Faisant la part belle au merlot, la robe est très sombre avec des arômes de fruits noirs. Le vin est de bonne densité avec une belle palette aromatique, longueur moyenne, jolie finale très expressive.

Ch. Fourcas-Dupré 89-90

De robe grenat sombre, le nez est discret puis un peu végétal sur fond de fruits rouges. Le vin est relativement dense et frais, le milieu de bouche est plus tannique, la finale fraîche. Le vin met toujours un peu de temps pour se mettre en place et mérite mieux.

Ch. Fourcas-Hosten 91-92

Robe grenat sombre avec un nez discret. Le vin débute avec une belle attaque pleine, le milieu de bouche est soyeux, un rien frais, les tannins sont présents mais sans excès, jolie finale. Joli vin bien élevé et remarquablement vinifié.

Ch. Lafon Cru bourgeois 88-89

Robe sombre. Le vin est dense, bonne maturité, il sèche un peu hélas par ses tannins, mais de bonne longueur et bien concentré, cela lui passera avec un peu de patience.

Ch. Lalande Cru bourgeois 88-89

La robe est grenat avec un nez de fruits rouges un peu végétal. Le vin est frais, de bonne densité, un peu sec par ses tannins, mais sans excès.

Ch. Lestage Cru bourgeois 87-88

Etabli sur des graves pyrénéennes sur socle calcaire et argilo-calcaire, le vin est souple et suave, facile d’accès, déjà délicieux. Il est prêt à être dégusté. Le vin a été élaboré avec 56 % merlot, 40 % cabernet-sauvignon et 4 % petit-verdot

Ch. Liouner Cru bourgeois 88-89

De robe grenat, le vin est de bonne densité, un peu vert, mais il évoluera bien.

Ch. Mayne-Lalande 90-91

La robe est grenat sombre avec un seyant nez de fruits rouges. Le vin est de bonne densité, la maturité est un peu juste d’où des tannins un peu asséchants, mais la concentration les dominera. Le vin a été élaboré avec 60 % merlot, 30 % cabernet-franc, 5 % petit-verdot et 5 % cabernet-franc.

Ch. Reverdy Cru bourgeois 87-88

La robe est grenat léger, un peu brunie. Le vin est court, léger et fluide. Echantillon fatigué ? A boire.

Ch. Saransot-Dupré Cru bourgeois 90-91

Robe grenat avec un très joli nez de fruits noirs. Le vin est souple, charmant, lisse, belle longueur. Une vraie réussite.

Ch. Vieux Moulin Cru bourgeois 85-86

De robe grenat, le vin est végétal et court, tannins un rien raides.

Bordeaux blancs (issus du Médoc)

Il est du dernier chic de planter des cépages blancs dans le Médoc, même si les vins blancs ne peuvent porter que l’appellation Bordeaux Blanc (l’appellation Médoc est exclusivement en rouge). Ceux qui sont plantés sur la partie calcaire s’en sortent plutôt bien, ceux sur argile aussi, les graves nettement moins bien.

Ch. Cantenac-Brown Alto 91

Élaboré avec 90 % de sauvignon et 10 % de sémillon, le vin brille par son moelleux et ses arômes tropicaux, mais sans la moindre lourdeur.

Ch. Cos d’Estournel blanc 943-94

Le vin est marqué (pour la première fois) par un beau nez de sémillon. Le vin est ample avec du gras, il possède enfin de la carrure et pas uniquement de la fraîcheur grâce à un beau sémillon. Il est élaboré avec 67 % sauvignon blanc et 33 % sémillon. D’habitude, il est 80/20. Il titre 13,9° avec un pH de 3,1.

Ch. Cos d’Estournel Pagodes de Cos 2e vin 90-91

Première sortie de ce vin qui se positionne comme le deuxième vin de Cos d’Estournel blanc. Le vin est dominé par le sauvignon, il est frais, de bonne longueur. Il n’a pas fait sa fermentation de malolactique et pas de macération pelliculaire. La production est de 10 000 b avec 93 % sauvignon blanc et 7 % sémillon. Il titre 13,7° pour un pH de 3,1.

Ch. Fonréaud Le Cygne 90-91

De robe très pâle, le vin est cristallin avec une petite touche boisée et belle longueur. Ce vin d’une régularité sans faille est élaboré avec 60 % sauvignon, 25 % sémillon et 15 % muscadelle.

Ch. Fourcas Hosten 90-91

Second millésime en conversion biologique, la robe est pâle avec un joli nez marqué par la maturité du raisin. Le vin est de bonne densité avec un joli fruit et une belle longueur. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. Il est élaboré avec 70 % sauvignon, 18 % de sauvignon gris et 12 % de sémillon. Un peu plus de 7000 bouteilles.

Ch. Lestage La Mouette 87-88

La robe est très pâle et le vin est souple avec une petite rondeur, la longueur est moyenne.

Ch. Loudenne 87-88

La robe est pâle et le vin est léger, d’honnête construction comme d’habitude, à déguster sur sa fraîcheur. Il est élaboré avec 80 % sauvignon blanc et 20 % sémillon.

Ch. Lynch-Bages 90-91

Le vin est dominé par les arômes citronnés et de fruits tropicaux du sauvignon bien mûr. De corpulence moyenne, il est un rien plus riche que d’habitude sans perdre de son élégance. Les vendanges ont débuté le 5 septembre avec la muscadelle et se sont terminées le 13 septembre avec le deuxième tri des sémillons.

Ch. Margaux Pavillon blanc 93-94

La robe pâle et le nez est très intense, pamplemousse, fruits tropicaux. Le vin est ample et tannique ce qui donne du volume, beau fond, la fin de bouche s’épanouit. Un des rares Pavillons blancs tanniques comme l’était 1989.

Ch. Mouton-Rothschild Aile d’Argent 94-95

De robe paille, le nez intense est largement dominé par le sauvignon, mais le sémillon prend sa revanche en bouche avec un vin dense rafraîchi en finale qui lui donne de l’élégance et fait oublier son corps. Le vin n’a pas la richesse ébouriffante qui habituellement le caractérise, mais il est plus élégant. Le vin n’a pas subi de fermentation malolactique, ni de macération pelliculaire. Il est élaboré avec 55 % sauvignon et 45 % sémillon. Vendanges du 30 août et le 5 septembre avec une production de 20 000 b sur 6,5 ha. Il titre 13° d’alcool.

Ch. Peyredon Lagravette Le Chardonneret 87-88

Robe trouble. Le vin est fluide, très sauvignon, net et franc. Il est élaboré avec 62 % sauvignon blanc et 38 % sauvignon gris.

Ch. Rollan de By Le Blanc de Rollan de By 88-91

En pur sauvignon blanc, le vin est signé par une belle maturité du cépage et une expression originale très enjôleuse.

Retrouvez les notes et commentaires de dégustation de Bernard Burtschy par région en cliquant sur les liens ci-dessous :

- Médoc
- Margaux
- Saint Julien
- Pauillac
- Saint Estèphe
- Les Graves
- Pomerol et Lalande de Pomerol
- Saint Emilion
- Les satellites
- Le Fronsadais et les vins de Côtes
- L'Entre-Deux-mers
- Les vins liquoreux