Minervois : escapade estivale, nature et œnologique

Minervois : escapade estivale, nature et œnologique

Pour les amateurs de vin, de sport, d’activités ludiques et de nature, le Minervois est une destination parfaite, à savourer dès cet été. Sauvage et balayée par les vents, cette région du Languedoc-Roussillon offre une déclinaison sudiste contrastée, où s’épanouissent vignes et oliviers des contreforts de la montagne noire aux remparts de Carcassonne, en passant par les rives du Canal du Midi (reconnu patrimoine mondial de l’Unesco) et jusqu’à la méditerranéenne Narbonne. Tour d’horizon de l’appellation et de ses plaisirs œnologiques, sportifs et naturels.

Un souffle vital

Le Minervois est balayé par les vents. Le Cers, puissant et tumultueux, cède parfois la place au Marin, doux et humide, au vent Grec ou encore à la Tramontane. La légende voudrait que l’un des douze enfants d’Eole, le dieu du vent, aurait choisi le Minervois comme nouvelle demeure et y poser son souffle. Toujours est-il que le vent règne en maître, apportant au gré de ses caprices, bénédictions ou petits et grands malheurs. Dans de saines proportions, il permet d’éviter la prolifération de maladies et apporte une fraîcheur bienvenue aux raisins ayant grandi environ 300 jours par an sous les rayons du soleil.
Mais si le vent s’emporte et devient trop violent, il peut devenir un ennemi redoutable, brisant les jeunes sarments, aggravant un éventuel stress hydrique de la vigne en l’asséchant, ou dispersant les insectes et les spores d’oïdium.

Des terroirs et cépages variés

Les hommes et les femmes qui travaillent la vigne dans le Minervois ont donc toujours appris à composer avec le vent, en harmonie avec la nature de leurs terroirs.
Influences méditerranéennes, océaniques et occitanes veillent sur les vignes implantées en paliers successifs depuis la montagne noire jusqu’au fleuve Aude.
Calcaires durs et tendres, éboulis, marnes gréseuses, schistes et terrasses caillouteuses se partagent les sols de l’AOP (4000 hectares de vignes, et 15 000 pour l’ensemble du vignoble dans et hors AOP), qui nourrissent de nombreux cépages (chacun ayant ses préférences de sols), produisant des cuvées en blanc, rouge et rosé.

Le cahier des charges autorise neuf cépages pour les vins rouges et rosés (dont les plus utilisés sont le grenache, le mourvèdre, le carignan et la syrah) et dix pour les vins blancs (principalement grenache blanc, vermentino ou rolle, roussanne, marsanne, bourboulenc blanc ou malvoisie).

Reconnaissance des terroirs

Forts de ses contrastes et de sa diversité, l’AOP Minervois comprend des terroirs d’exception, comme notamment les AOP Minervois-La Livinière et l’AOP Muscat de Saint-Jean de Minervois.
La première a été reconnu comme 1er cru en 1999 et produit exclusivement des vins rouges, tandis que la seconde produit des vins doux naturels et uniquement du blanc, à partir du muscat à petits grains.

Mais le travail de l’appellation en faveur de la reconnaissance de ses terroirs ne s’arrête pas là : 4 dossiers de demande de reconnaissance de dénomination géographique complémentaires à l’AOP ont été déposés depuis 2015 auprès de l’INAO. La dénomination Minervois – Laure d’abord, où le terroir de grès contribue à apporter fraîcheur et densité aux vins. Minervois-Cazelles ensuite, avec ses cuvées minérales ; Minervois – La Caunette et son terroir de causse typique ; et enfin Minervois – Terrasses de l’Argent Double aux cuvées très rondes et équilibrées.

La vinospéléologie
La vinospéléologie

Un vent de fraîcheur souffle sur l’œnotourisme

En pleine période estivale, le Minervois a encore plus à offrir que ses vins. De nombreuses activités en pleine nature et spectaculaires sont à ne pas manquer, d’autant que certaines se déclinent en version œnophile.

Le gouffre de Cabrespine
Le gouffre de Cabrespine

Kayak, pêche à la mouche, équitation, rando et spéléo sont des activités de choix dans la région, aux nombreux sentiers, rivières et grottes. Le gouffre de Cabrespine vous attend pour expérimenter l’acrobatique (mais accessible) parcours d’accro-grotte (l’équivalent de l’accro-branche mais à 185 mètres de profondeur), ou l’exploration tranquille sur la rivière souterraine, mais surtout pour l’expérience œnologique inaugurée cette année.
Après plusieurs années de vieillissement de leurs vins au cœur du gouffre, 4 vignerons ont constaté la typicité de ces cuvées élevées dans l’ombre et la fraîcheur de la grotte, donnant lieu à la vinospéléologie. Venez déguster les cuvées du domaine du Clos d’Aimé, du domaine Fontanille Haut, du Château Armoria et du domaine Jean-Baptiste Senat lors d’une balade dans les entrailles de la terre, admirant les majestueux paysages souterrains du gouffre.

Le village de Caunes-Minervois constitue un point d’ancrage idéal au sein de l’appellation, avec son esthétique médiévale cathare.
Logez à l’hôtel d’Alibert pour faire un voyage dans le temps, en passant par la Cantine du Curé et/ou la Table de Terroir pour déguster les vins de l’appellation.

Crédits photos : Pauline Gonnet

Publié , par Pauline Gonnet
Mise à jour effectuée