Gudule, une winery à Bruxelles

Gudule, une winery à Bruxelles

Depuis quelques années, un nouveau style de propriété viticole s’impose peu à peu dans le secteur : les urban wineries. Ce concept en plein essor, qui nous vient des Etats-Unis, consiste à implanter un chai de vinification en pleine ville. Plus qu’un site de production, ce sont de véritables lieux de vie autour du vin. Nous nous intéressons aujourd’hui à l’une d’entre elles installée au cœur de Bruxelles : Gudule.

Made in Brussels

Ce projet ambitieux a été initié par Thierry Lejeune, ancien imprimeur bouillonnant d’idées et féru de vin. Pour lui, s’implanter en milieu urbain est l’occasion rêvée de transmettre sa passion au plus grand nombre avec aisance… Mais aussi l’opportunité de rester dans sa chère Bruxelles. Aidé de sa famille et de ses amis, il crée donc Gudule, dont le nom est un hommage à la Sainte-Patronne de la ville. Cette dernière possède une histoire inspirante qui fait partie intégrante de l’esprit de la winery. Alors qu’elle se dirigeait vers sa maison, la flamme de sa lanterne fût éteinte par un diable et son souffle malicieux pour la plonger dans les ténèbres. Mais ne manquant jamais d’espoir, elle réussit à la raviver. C’est cette petite étincelle, symbole de motivation indestructible, qui guide chaque jour Thierry Lejeune.

Bien que leurs raisins proviennent d’autres contrées, ces vins ont définitivement un accent bruxellois. De la réception des baies à la mise en bouteille, l’art de vivre belge est présent. Quant aux vins, ils incarnent à la perfection cette capitale cosmopolite en pleine émulation. Un tourbillon de sensations et un incroyable melting-pot culturel.

Un mélange de cultures

Au total, Gudule ce sont 7 cuvées issues de 17 cépages cultivés par 9 vignerons. Son fondateur aime la comparer à une coopérative viticole, puisqu’elle aussi mutualise les productions et savoir-faire de plusieurs viticulteurs. Il imagine des assemblages inédits de variétés qui ne se rencontrent que rarement venues de diverses régions viticoles de France et d’Europe. Ici, on s’affranchit complètement des cahiers des charges strictes associés aux appellations. Il laisse libre cours à sa créativité en se reposant sur un travail minutieux. Car mêler des cépages aux origines si différentes n’est pas une mince affaire. Il faut les analyser avec soin afin de connaître toutes leurs caractéristiques pour les marier et trouver le juste équilibre. Ces vins racontent tous une histoire singulière, comme le laissent deviner leurs noms évocateurs : "Afterwork en Terrasse", "Après-midi au Parc", "Dîner en Ville", "Effervescence au Palais", "Retour du Marché", "Soirée à l’Opéra" et "Zone Orange". Des moments de vie qui éveillent les sens.

Un engagement durable

Thierry Lejeune travaille main dans la main avec des viticulteurs en agriculture biologique, un partenariat de confiance qui permet d’exprimer fidèlement leurs terroirs. Il est également très sensible aux préceptes de la biodynamie, cette philosophie inspirée des méthodes de nos ancêtres. Les étapes de la vinification sont rythmées par le calendrier lunaire pour tirer le meilleur des fruits et respecter l’investissement profond des vignerons qui les ont délivrés. Ainsi, il préserve les particularités de chaque terroir et de chaque cépage. Ce chai urbain révèle donc la quintessence de la nature.

De plus, il est investi dans l’économie circulaire. Il recycle et donne une seconde vie à ses déchets viticoles grâce à des partenariats avec des artisans locaux. Enfin, la distribution de ses vins se fait uniquement en Belgique. Elle est la plus directe possible et utilise des moyens de mobilité douce pour limiter son impact sur l’environnement.

N’hésitez pas à leur rendre visite, ils vous y attendent avec enthousiasme pour vous faire découvrir l’intégralité de leur processus de production et vous apprendre l’art de la dégustation.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi : Les Vignerons Parisiens ou Des chais de vinification dans la ville de Marseille

Publié , par Marie - Drink a beat