Les Vignerons Parisiens

Les Vignerons Parisiens

Au cœur de la capitale, depuis quelques années, on trouve une étonnante curiosité : les Vignerons Parisiens. Premier chai de vinification à Paris, ce lieu insolite qui a vu le jour dans le quartier du Marais, est le résultat d’une passion commune de ses fondateurs pour des vins élaborés à partir de raisins de qualité. Rencontre avec la maître de chai de la maison : Léa Klein (en photo de couverture - Crédit photo : Les Vignerons Parisiens).

Crédit : Les Vignerons Parisiens
Crédit : Les Vignerons Parisiens

Au détour d’un salon

Ce n’est pas au détour d’une vigne que nous rencontrons Léa mais à Wines Paris, le salon international du commerce des vins et spiritueux, qui s’est tenu au Parc des Expositions fin février. Elle est œnologue, originaire d’Alsace et diplômée de L’École Supérieure Agronomique de Toulouse.

La première question qui nous vient tout de suite à l’esprit : mais pourquoi avoir choisi de vinifier à Paris ? "Et pourquoi pas" nous répond-elle. Léa a saisi cette opportunité il y a maintenant 2 ans. Elle travaille aujourd’hui main dans la main avec Matthieu Bosser, l’initiateur de ce projet fou débuté en 2015. Ainsi, depuis 2016, les raisins cultivés en bio et biodynamie sont récoltés à la main dans la Vallée du Rhône, acheminés en camions frigorifiques et vinifiés rue Turbigo à Paris. Nos raisins proviennent principalement de Visan dans la Drôme. C’est Emmanuel Gagnepain, œnologue conseil et cofondateur du projet qui connaît la région comme sa poche et qui s’occupe de la sélection parcellaire. Une sélection rigoureuse, donc, pour l’élaboration de vins de vignerons. Car c’est bien la volonté de la maison de négoce : montrer que l’on peut vinifier de beaux raisins loin d’un vignoble et obtenir des vins de terroir.

Un concept qui a le vent en poupe

Pari réussi depuis le premier millésime. Les deux premières cuvées Lutèce en blanc et Turbigo en rouge ont été un franc succès.
Les vins vinifiés sans ajout de levures sont principalement vendus en circuit court dans les hôtels, les restaurants bistronomiques et les étoilés de la capitale et de l’Ile de France. Conséquence de cette réussite, les volumes sont rapidement venus à manquer. Si bien que depuis 2017 de nouvelles cuvées ont été élaborées, comme Les Affranchis en blanc et rouge, notamment pour répondre à la demande naissante de la grande distribution.
Difficile avec un tel engouement de continuer la vinification en plein Paris nous raconte Léa : nous avons délocalisé notre production à Saint Denis car nous avons atteint une production de plus de 100 000 bouteilles. Aujourd’hui, 7 cuvées sont à la vente : 2 blancs, 4 rouges et 1 rosé, et elles s’exportent même à l’étranger comme le Japon, le Canada ou les États-Unis. Et les Vignerons Parisiens ne comptent pas en rester là. C’est avec enthousiasme que l’équipe aborde sereinement cette nouvelle année 2022.

Des projets plein la tête

Nous avons beaucoup de projets mais l’objectif numéro un est de retrouver une vitrine dans le cœur de Paris. Léa nous explique qu’avec l’activité de ces dernières années et la délocalisation de leur unité de production, le contact direct avec les parisiens et néophytes s’est perdu. Aujourd’hui, la priorité est d’être au plus proche du consommateur, retrouver la proximité avec les clients en développant la vente directe et l’évènementiel.
De la vente directe mais aussi la création de nouvelles cuvées : nous souhaitons dès le millésime 2022 sourcer d’autres raisins hors de la Vallée du Rhône et vinifier des micro-cuvées intra-muros. Voilà le deuxième objectif. Léa s’y voit déjà : riesling, cépage emblématique de sa région, blanc de macération, vin orange, pétillants… de belles surprises attendent les clients.

Une dernière question nous brûle les lèvres : pourquoi pas des raisins d’Ile de France ? Pour l’instant la production est trop faible et Les Vignerons Parisiens souhaitent prendre leur temps et dénicher au moment souhaité des raisins correspondant à leurs objectifs de production.

Les vins en pratique

Aujourd’hui, Les Vignerons Parisiens c’est 7 cuvées bios en Vin de France (lire notre article Vin de France, une dénomination à ne pas sous-estimer). Nous avons choisi de vous faire découvrir quelques pépites et comme nous aimons la parité, nous avons dégusté 2 blancs et 2 rouges, pas de jaloux !

Les blancs

Cuvée Lumière 2019

Le décor est posé : une étiquette sobre, un nom de cuvée mis en Lumière et des cépages phares de la vallée du Rhône : grenache blanc, roussanne et marsanne.

La Cuvée Lumière 2019 - Crédit photo : Cécilia Galaret
La Cuvée Lumière 2019 - Crédit photo : Cécilia Galaret

Cette cuvée est une nouveauté, elle remplace l’ancienne Lutèce après un petit rajeunissement. Une robe jaune or et brillante en préambule, un nez expressif sur les agrumes à dominante citron qui laisse place à une bouche fraîche et ample, aux notes salines.
Une jolie cuvée élevée sur lies qui en appelle une autre…

Cuvée AN 508 2019

508 comme l’année pendant laquelle Paris devint pour la première fois le chef lieu de la France.
Ce 100 % grenache blanc est vinifié en demi-muids. Il offre au nez des notes de fruits blancs, de vanille et de pâtisseries. La bouche est ronde, sur la fraîcheur, toute en finesse. Cette cuvée gourmande est surprenante. Un petit goût de reviens-y...

Les rouges

Cuvée Boom 2020

Boom… pour une explosion de fruits. Au nez, en bouche, les fruits rouges comme la cerise ou la framboise se mêlent aux notes de garrigues. Les tanins, encore fermes, laissent présager une belle évolution pour cette cuvée pas tout à fait "finie" car on vient de la déguster en avant première. Cette nouveauté est un assemblage de cinsault et de gamay qui n’est pas encore dans les bacs, mais dans la cuve. La mise en bouteille est prévue prochainement. Patience !

Cuvée Homa 2017

Cette 100 % syrah élevée en demi-muids pendant un an se déguste les yeux fermés. Une robe pourpre, profonde, un nez intense de violette et de cassis, une bouche ample, veloutée, relevée par des notes torréfiées. Pas de fausse note, que du plaisir !
Voir bouteille en visuel de couverture

Qu’on se le dise, faire du bon vin quand on est loin d’un vignoble, c’est possible. Aujourd’hui, les Vignerons Parisiens nous prouvent qu’avec de beaux raisins et de la passion, d’excellents vins de vignerons peuvent être réalisés là où on ne les attend pas.

Publié , par Cécilia Galaret
Mise à jour effectuée