Des chais de vinification dans la ville de Marseille

Des chais de vinification dans la ville de Marseille

Dans la même mouvance que le développement des vins de garage, des micro-brasseries, des micro wineries ou encore des laiteries, le phénomène de chais urbains ne cesse de se développer.
A Marseille, Paris, Lyon ou Bordeaux, mais aussi dans des plus petites villes, de nouvelles marques émergent. Ces chais de vinification et d’élevage sont en ébullition et leurs fondateurs - souvent néo-vignerons à l’audace communicative - font bouger les lignes.
Le but ? Répondre à une nouvelle demande d’œnotourisme, s’affranchir de nouveaux modes de consommation mais aussi réintroduire l’artisanat en ville. Nous sommes parties à la découverte de ces nouveaux chais à Marseille. Focus sur cette nouvelle mouvance et rencontre de passionnés de vin, qui en ont fait leur métier à plein temps.

Microcosmos, chai urbain

Fabienne et Lukas Vollmy appartiennent à la catégorie des rêveurs audacieux. Amoureux des lieux et des vins parcellaires, ils ont créé dans l’un des quartiers les plus emblématiques de Marseille, le tout premier chai urbain français. Après avoir découvert ce concept à Hong Kong dans les années 2000, puis en s’inspirant des vins de garage de Californie, l’histoire de ce chai marseillais démarre en 2012.

Ancienne enseignante, bourguignonne d’origine et marseillaise d’adoption, Fabienne suit une formation d’œnologie puis vinifie dans différents domaines. C’est avec l’aide précieuse de son mari Lukas, ingénieur, qu’elle commence à élaborer son premier millésime. Ensemble, ils achètent d’abord du raisin à des viticulteurs en Provence. Puis, petit à petit, pour donner corps à leur désir de vignes, le couple acquièrent des parcelles dans le Gard.

Aujourd’hui et depuis 2017, ces derniers travaillent avec des raisins issus de parcelles cultivées par d’autres viticulteurs. Néanmoins, ils possèdent aussi leur propre exploitation qui leur permet de cultiver leurs vignes comme ils l’entendent. C’est-à-dire, sans produits pesticides, ni herbicide. Les raisins sont vendangés et triés manuellement puis mis dans des petites caisses, avant d’être acheminés dans leur chai marseillais pour être éraflés, retriés puis pressés.

Appelée Microcosmos, cette marque représente ainsi des terroirs, une identité singulière et une véritable signature. Elaborés selon une méthode artisanale, les vins se veulent le plus naturel possible. Ce sont des vins de niche, des vins de caractère mais aussi des vins de connaisseurs. Vins de garde, vins frais et légers, blancs de noir et même vin orange… Au total, on compte une dizaine de cuvées distribuées entre 12 € et 50 € dans cinq pays. Atypiques et recherchés, leurs nombreuses cuvées se veulent gastronomiques et se retrouvent chez des cavistes pointus, des bars à vins passionnés ou encore sur de nombreuses tables étoilées.

Avec ce chai, Microcosmos a ainsi ouvert une nouvelle ère et su recréer une expérience car, il ne faut pas l’oublier, c’est à Massilia que les Grecs ont apporté les premières vignes de Gaule.

Accueil sur rendez-vous seulement. Adresse : 42 rue de l'Eveché, 13002 Marseille - Tél : 06 87 15 60 98

Crédit photos : Microcosmos

Pour du vin nat' : une cave de vinification artisanale soignée Nathalie Cournec

Nathalie Cournec est la deuxième vinificatrice marseillaise à s’être installée en centre-ville. Située rue Farjon – entre le Bd Longchamps et la Gare – cette dégustatrice émérite est une amoureuse des vins natures. Proche des vignerons et impliquée dans le monde du vin naturel bien avant qu’il soit en vogue, cette citadine assumée décide de créer sa cave en plein centre de Marseille. Dans son micro-chai, aucune machine et aucun moteur ne touche le raisin. Pressoir manuel à cliquet, pompe à vin, égrappoir et fouloir manuel, cette dernière tient à garder une approche très artisanale pour continuer à effectuer un travail de précision.

Crédit photo : Yohanne Lamoulère
Crédit photo : Yohanne Lamoulère

Pour confectionner ses 12 000 bouteilles, Nathalie Cournec assiste et participe à une douzaine de vendange pour récupérer l’équivalent de 12 tonnes de raisin qu’elle ramène toute seule dans son chai. La production provient de domaines précieusement sélectionnés en Ardèche, dans le Luberon et dans le Haut Var. Concernant les qualités organoleptiques de ses vins, la recherche de sapidité l’amène à créer des vins rouges et blancs qui s’expriment sur des arômes primaires et secondaires. Aucun élevage en barrique n’est réalisé et mis à part quelques cuvées éphémères, certaines cuvées sont reproduites chaque année. Toutes ces cuvées sont référencées en Vins de France à un très bon rapport plaisir prix puisque les rouges sont à 10 € et les blancs à 11 €. Parmi ses cuvées emblématiques, on peut retrouver Pour siffloter un jour d’été, un vin rouge léger vif et sur le fruit qui s’apparente au clairet. Il y a aussi Pour commencer, un vin plus structuré avec une dominante de Syrah. Plus austère, précis mais pas épaulé.

Crédit photo : Pour du Vin Nat
Crédit photo : Pour du Vin Nat

Nathalie ouvre son chai deux fois par jour, de 18h à 20h du mardi au samedi. L’occasion de déguster son vin pendant qu’elle vous raconte son histoire. Il est bien sûr possible d’acheter ses cuvées sur place, directement sur le lieu de production. Sinon ces dernières sont à retrouver sur un marché appelé un dimanche aux Aygalades qui se déroule tous les premiers dimanches de chaque mois.
Les vins de Nathalie sont aussi présents à l’export, en Allemagne, ou sur de très belles tables marseillaises comme la Mercerie, L’immat, le Restaurant Les Eaux de Mars ou encore Placette.

Pour du vin Nat - 1 bis rue Farjon 13001 Marseille

L'abri : un lieu aux multiples facettes, dédié aux vins vinifiés sur place

Proximité, simplicité et convivialité sont les maîtres mots de l’Abri ! Crée par deux amis de longue date, Franck Pasquier et Edgard Baudin, l’Abri est un lieu aux multiples facettes. Avec sa décoration soignée, on pourrait presque considérer cet endroit comme un concept store d’un nouveau genre.

D’abord, chai de vinification, cet espace de 350 mètres carrés est aussi un lieu de restauration, une épicerie et une cave. Ici, le raisin est cultivé en agriculture biologique et provient de leurs propres vignes situées à Eygalières dans les Alpilles. La vendange est manuelle et la vinification est réalisée avec des levures indigènes, sans collage ni filtration.

Les vins vinifiés sur place sont rouges, blancs et rosés. Ils sont aussi 100 % naturels et s’accompagnent d’assiettes iodées confectionnés avec des produits locaux et de saison. De quoi faire plaisir à tous les habitants du quartier, les amateurs de vins, les touristes de passage mais aussi les consommateurs responsables et raisonnés.

L’Abri - 114 Boulevard de la Corderie, 13007 Marseille - Ouvert le soir à partir de 18h, du mardi au samedi.
Crédit photos : L’Abri

Les vins de mars : kles vins de la station Mars de Wewine

Après avoir réalisé différentes collaborations avec des vignerons partenaires, pour créer des cuvées originales, le co-fondateur de We Wine, originaire de Marseille imagine une nouvelle marque dénommée Les Vins de Mars.

Après son Châteauneuf-du-Pape musical - qu’il a imaginé en introduisant une baffle avec les raisins pendant la fermentation - Lionel Billot fait encore parler de lui.

Pour mettre en valeur les richesses du patrimoine provençal, il développe avec son associé, deux nouvelles gammes de vins conçues dans un tout nouveau chai derrière le Vieux port de Marseille.

A la fois fruitées et conviviales, ces cuvées conçues pour l’apéro entre copains sont élaborées dans les trois couleurs. Equilibrées et gouleyantes, ces dernières sont appréciées pour le bon rapport plaisir prix et répondent aux nouveaux modes de consommation mais aussi à une cible jeune et citadine.

L’habillage des flacons dispose lui aussi d’une identité visuelle très marseillaise puisque le fondateur n’a pas hésité à s’affranchir des codes de la Cité Phocéenne pour imaginer un packaging original et attractif. Ici, les noms et les étiquettes parlent bien aux locaux comme la cuvée On Grain degun en référence à l’expression marseillaise qui signifie on ne craint personne.
La cuvée La Baie des Singes plus structurée et complexe est quant à elle surnommée ainsi en référence à la "plage du bout du monde", un endroit paradisiaque bien connu des marseillais. On raconte aussi que cette baie était nommée ainsi en référence à un lieu de contrebande où l'on demandait aux enfants d'être "muets comme des singes".

Dernier né dans le monde des chais urbains marseillais, La cave Les Vins de Mars by WeWine fait parler d’elle et les cuvées se retrouvent déjà dans de nombreux bars et cavistes. Cette marque dispose également d’un site marchand où l’on peut acheter les différentes cuvées distribuées entre 11€ et 17 €.

www.we-wine.fr/collections/vin-de-mars

Crédit photos : Wewine

Publié , par Mlle boit du rouge
Mise à jour effectuée