Focus cépage : le Cinsault

Focus cépage : le Cinsault

Connaissez-vous ce cépage ? Partons illico à la découverte du Cinsault...

Le Cinsault, un cépage à l’accent chantant

Le Cinsault (ou Cinsaut) est le cépage rouge du Midi de la France par excellence. Originaire de la Provence, on le retrouve aussi dans les vignobles du Languedoc et de la Vallée du Rhône méridionale.

Le Cinsault, un cépage capable du pire comme du meilleur

S’il présente l’avantage incontestable d’être très résistant à la sècheresse (voir notre article La vigne peut-elle être stressée ?), le Cinsault est aussi très fertile et productif. Planté sur des terroirs trop riches, ses grosses grappes n’arriveront pas à atteindre une maturité suffisante pour obtenir des vins de qualité (voir notre article Comment sait-on qu'un raisin est mûr ?).

Après sa période de gloire dans les années 80, à l’époque où le sud produisait des vins à hauts rendements, il a été fortement arraché (division des surfaces cultivées de plus de 50%) pendant la reconversion qualitative du vignoble.

Le renouveau du Cinsault

Le Cinsault a retrouvé la faveur des vinificateurs il y a une dizaine d’années avec le boom des rosés. Ce cépage juteux, donnant des vins fruités et peu colorés, est parfaitement adapté à l’élaboration de notre vin préféré de l’été.

Suite à l’engouement autour des cépages autochtones (voir notre article Qu'est-ce qu'un cépage autochtone ?), lié à une recherche d’authenticité des consommateurs (voir notre article Pourquoi le vin est-il à la mode ?), le Cinsault joue de plus en plus dans la cour des rouges, en tant que variété majoritaire, voire même en mono-cépage.

Trois Cinsault du Languedoc qui nous font craquer

Le Cinsault peut donner une large palette de jolis vins rouges selon les terroirs, l’âge des vignes, l’itinéraire de vinification.

Mas des Vignals, Domaine de Familongue, un Cinsault croquant et gouleyant, qui peut se consommer un brin rafraîchi, pour une soirée grillades (brochettes de poulet mariné, merguez, tian aux légumes d’été...).

L’Ampoule, Château de la Liquière, un Cinsault de caractère, épanoui sur le superbe terroir de schistes de Faugères, pour un accord terre et mer (paella, moules farcies, wok de crevettes et poulet...).

Grande Cuvée, Domaine de la Dourbie, un Cinsault de garde, issu d’une vieille parcelle plantée en 1950, pour un repas de gastronomes (magret de canard aux airelles, carré d’agneau aux herbes, rôti de veau aux girolles...).

Oh mon Cinsault, tu es le plus beau des Cinsault !