Qu'est-ce qu'un cépage autochtone ?
Publié le mardi 25 avril 2017

Qu'est-ce qu'un cépage autochtone ?

Un autochtone est une personne originaire du pays qu'elle habite, dont les ancêtres ont vécu dans ce pays. Et quand on parle de cépages, cela donne quoi ?

C'est à peu près la même histoire...

Un cépage autochtone, ou endémique, est une variété originaire d'un terroir donné.

Le Pinot Noir en Bourgogne, le Chenin en Val de Loire, le Grenache Noir en Roussillon, le Vermentino en Corse, le Tannat à Madiran, et bien d'autres encore, sont des cépages caractéristiques d'un vignoble donné. C'est-à-dire adaptés à un sol et un climat leur permettant d'exprimer leur typicité.

On les retrouve dans les cahiers des charges des appellations considérées, où ils doivent obligatoirement rentrer dans la composition des vins : soit à 100% (Chardonnay à Chablis) ou avec un pourcentage minimal. Par exemple, les vins rouges de Saumur-Champigny doivent contenir 85% minimum de Cabernet Franc.

Les cépages autochtones permettent d'élaborer des vins de terroir (voir billet Vins de terroirs versus vins technologiques ?).

Un cépage peut-il s'épanouir en dehors de son vignoble d'origine ?

Un vaste débat...

Les puristes vous diront que c'est impossible !

Le Cabernet Sauvignon est un des cépages les plus plantés au monde. On le retrouve au Chili, en Californie, en Australie, dans le Languedoc, en Argentine... Alors que son berceau est le bordelais et plus précisément le Médoc.

La Syrah, fer de lance des Côtes du Rhône, émigra dans le sud de la France au 19ème siècle. Elle est aujourd'hui caractéristique des AOP du Languedoc bien qu'elle soit moins ancienne que certains cépages comme la Clairette.

Le Cot (ou Malbec), originaire de Cahors, était très peu connu il y a une quinzaine d'années. C'est maintenant une star des vins rouges, suite à son implantation en Argentine.

Un cépage peut donner de très bons vins en dehors de son vignoble historique, avec une expression parfois différente.

Et les cépages rares dans tout cela ?

Les cépages rares (ou oubliés), sont des variétés autochtones en voie de disparition car elles sont difficiles à cultiver ou tout simplement plus à la mode.

Le Romorantin est un cépage méconnu, alors qu'il est exclusif de l'appellation Cour-Cheverny en Vallée de la Loire (voir billet Les cépages méconnus : le Romorantin).

Heureusement, des vigneronnes et vignerons se mobilisent pour conserver cette biodiversité. L'association Wine Mosaic milite pour la vinodiversité en encourageant la préservation et la promotion des cépages originaux.

En viticulture comme ailleurs, il faut savoir respecter la tradition sans se fermer à des expériences nouvelles, qui peuvent s'avérer enrichissantes !

La WINEista