Vin & fromage : le Roquefort

Vin & fromage : le Roquefort

Une explosion de senteurs et de saveurs, un goût prononcé reconnaissable entre tous, une pâte persillée de brebis…vous l’avez deviné, aujourd’hui nous allons parler du Roquefort. Ce fromage de terroir, sans aucun doute l’un des plus célèbres, est le fruit d’une tradition millénaire. Un savoir-faire transmis de génération en génération pour émerveiller vos papilles.

Il a été reconnu officiellement par l’obtention d’une appellation d’origine protégée en 1925, la première française pour un fromage. Ce sont désormais 3000 éleveurs de brebis, 8 laiteries à taille humaine et 7 fabricants qui participent à son élaboration. Il est en communion avec la nature tout au long de sa confection. En effet, les troupeaux de brebis, en pâturant, participent au maintien de l’écosystème local. Ils interagissent avec la faune et la flore, créent de nouveaux espaces et préservent cet équilibre si délicat.

Les caves d’affinage naturelles sont situées à Roquefort-sur-Soulzon. Elles sont creusées dans la roche et bénéficient ainsi de parois fraîches. C’est ici que la magie opère. Ses tâches bleutées à la saveur puissante viennent d’un champignon microscopique, le Penicillium roqueforti. Une fois le lait brassé, durci, moulé, égoutté et salé, le fromage est piqué pour laisser ce petit organisme se développer. Cette période particulière doit durer au moins quatorze jours. Ensuite, lorsque l’affineur le décide, les pains de Roquefort sont emballés dans une feuille microporeuse qui ralentit ce processus. Ils sont placés dans des salles à basse température et entament une longue maturation d’au moins trois mois. Une fois terminée, ils sont prêts à être dégustés. Découvrez maintenant avec quels vins les sublimer.

Un blanc moelleux

Composez un magnifique accord de contraste grâce à des cuvées empreintes de douceur. Elles ont l’avantage de rappeler la texture crémeuse du Roquefort en contrebalançant son caractère salé. Optez par exemple pour un Sauternes venu du Bordelais. Cet assemblage de Sauvignon Blanc, de Sémillon et de Muscadelle, acclamé dans le monde entier, délivre tour à tour des notes de coing, d’amande, d’agrumes, ou encore d’abricot. Dès les premières gorgées, il se fait ample et gras, avec d’élégantes touches de fleurs blanches et de miel.

Non loin de là, dans le Sud-Ouest, l’appellation Pacherenc-du-vic-bilh séduit par ses fruits secs et exotiques au nez. La bouche est puissante, ronde et équilibrée. Partez ensuit en Alsace avec un Gewurztraminer Vendanges Tardives. Très aromatique, il propose d’intenses fragrances de rose et de litchi. A la fois structuré, onctueux et flatteur. Puis arrêtez-vous dans la vallée de la Loire avec un Quarts de Chaume. Issu majoritairement du Chenin, il oscille entre cerise, pêche, pain d’épices et fruits secs. La rencontre de la richesse et de la légèreté. Harmonieux et frais grâce à l’acidité naturelle du cépage, ce qui empêche trop de lourdeur.

Retrouvez notre délicieuse recette de Crème brûlée au Roquefort au Sauternes.

Un vin doux naturel

Vous pouvez également gagner en puissance tout en conservant une belle sucrosité avec un vin doux naturel. Sélectionnez un Banyuls du Roussillon. La mûre se mêle à la torréfaction et aux fruits cuits dans un ensemble charnu et velouté aux tanins présents. Plus au sud, un Muscat du Cap Corse. Le Muscat blanc à petits grains révèle ici des notes d’abricot, de beurre, de mangue, de cannelle et de citron. Une incroyable diversité aromatique. A la dégustation, il est persistant et croquant. Sortez aussi de nos frontières avec un Porto structuré aux tanins marqués.

Un vin rouge de caractère

Dernière possibilité, un vin rouge. On le préfèrera après quelques années, lorsque ses tanins sont fondus car ils risqueraient dans leur jeunesse de durcir les saveurs du Roquefort. En Vallée du Rhône, un Châteauneuf-du-Pape. Fin et complexe, il offre fruits mûrs, truffe, champignon, épices et sous-bois au nez. On adore sa matière. En Bourgogne, un Gevrey-Chambertin. Ce monocépage en Pinot Noir est dominé par la fraise, le cassis et la violette. Il est riche en fruits et équilibré. Et à Bordeaux, un Graves. Ce vin typé possède des notes fumées agrémentées de touches de fruits rouges et d’épices. Charpenté, rond et charmeur.

Publié , par Marie - Drink a beat
Mise à jour effectuée