Pourquoi la température de service du vin est-elle importante ?

Pourquoi la température de service du vin est-elle importante ?

Bien frais (8-9°), frais (10-12°), un brin rafraîchi (16°), chambré (18-20°), voici les températures de service conseillées pour vos cuvées préférées. Mais pourquoi ce paramètre est-il important pour le vin ?

La température de service du vin peut s’avérer un casse-tête, et pourtant, il est essentiel de la respecter à la lettre. Tout simplement parce qu’elle joue un rôle majeur lors de la dégustation.

Elle influe sur le nez du vin

Quand on respire un vin, il nous dévoile toute la richesse de ses arômes, à condition qu’il ne soit pas trop froid.

Cette problématique concerne principalement les blancs, rosés et effervescents qui séjournent au réfrigérateur. Il est important de savoir que la complexité aromatique d’un vin est un gage de qualité. Il serait donc désolant de s’en priver !

Une cuvée à une température de 4 à 6° sera fermée au nez. Ses différents parfums vont se retrouver piégés dans le verre.

Les vins de terroirs (voir notre article Vins de terroirs versus vins technologiques ?) se consomment frais afin qu’ils puissent s’exprimer pleinement. Les vins plus légers, que l’on réserve à l’apéritif, seront quant à eux servis bien frais.

Elle modifie les sensations perçues en bouche

La température de service du vin modifie l’équilibre en bouche (voir notre article Dégustation, qu’est-ce que l’équilibre en bouche d’un vin ?).

Un vin dégusté à une température trop élevée nous semblera lourd, déséquilibré. La sensation de gras, liée à la présence d’alcool, sera alors exacerbée. De même, s’il s’agit d’un vin liquoreux, le sucré sera prédominant.

Pour les vins rouges, l’astringence est renforcée par le froid. Les tanins se durcissent, deviennent rugueux.
Une cuvée souple, gouleyante, peut être un brin rafraîchie. Alors qu’un rouge de garde, plus tannique, sera consommé autour de 20°.

Nos conseils pour une température de service réussie

Les heureux propriétaires d’une cave à vin afficheront une température de 10°, parfaitement adaptée au service de la majorité des champagnes, blancs et rosés, et au vieillissement des vins rouges. Il suffira de les sortir 15 à 20 min avant de les consommer.

De même, pensez à sortir vos cuvées placées au réfrigérateur 15 à 20 min avant de les servir.
Vous pouvez aussi y introduire un vin rouge (pendant 15 à 20 min) afin de le rafraîchir de quelques degrés, notamment en été.

Un fourreau réfrigérant permettra de maintenir la fraîcheur d’un blanc ou rosé, ou de tempérer un vin rouge un peu trop chaud.

Le seau à glace présente l’avantage de pouvoir adapter le ratio eau/glaçons selon la température extérieure et l’objectif que vous recherchez.

Mais s’il vous plaît, si vous avez un brin de considération pour le produit et les personnes qui l’ont élaboré, ne mettez jamais de glaçons dans votre verre de vin (voir notre article Pourquoi ne faut-il pas mettre de glaçons dans le rosé ?) !

Certes, le respect de la température de service du vin laisse moins de place à l’improvisation, mais c’est pour mieux vous surprendre dans le verre...