Les étiquettes de vin connectées, vous connaissez ?

Les étiquettes de vin connectées, vous connaissez ?

Elles pouvaient être plutôt traditionnelles, parées de dorures à l’effigie d’un château, ou contemporaines, au look minimaliste. Elles peuvent aujourd’hui prendre vie pour nous raconter une histoire... Les étiquettes de vin connectées, vous connaissez ?

En terme de communication et de marketing, deux grandes tendances bouleversent le monde du vin : l’utilisation des réseaux sociaux (voir les articles Les réseaux sociaux, un bon tuyau pour la filière vin 1 & Les réseaux sociaux, un bon tuyau pour la filière vin 2 et les innovations packaging (voir notre article Billet Packaging du vin, êtes-vous tendance ou tradi ?.

Toutes deux sont étroitement liées, tant sur la forme que sur le fond. Elles font appel au digital, aux smartphones. Elles permettent de créer une relation personnalisée entre la marque (ou le château) et le consommateur.
Les wine lovers sont à la recherche de la bouteille qui leur fera partager une histoire, une expérience, une émotion (voir notre article Pourquoi le vin est-il à la mode.

Dans ce contexte, les étiquettes connectées n’ont pas fini de nous étonner !

Cette technologie combine l’intelligence artificielle à la réalité augmentée afin d’intégrer des éléments virtuels en 3D au sein d’un environnement réel (une étiquette).

Comment ça marche ?

Il vous suffit de télécharger une application gratuite et de pointer votre téléphone sur l’étiquette en question. Vous la verrez alors prendre vie et vous raconter son histoire...

Le géant australien Treasury Wine Estate s’est lancé dans l’aventure dès 2017. Il utilise l’application Living Wine Labels pour animer ses bouteilles. Une démarche originale, couronnée de succès, notamment avec le lancement de sa gamme 19 crimes. Une série de vins qui rend hommage aux britanniques punis et exilés en Australie à la fin du 18ème siècle suite à la promulgation d’une loi se basant sur 19 crimes identifiés.
Le bagnard en photo sur l’étiquette vous explique le motif de sa dure condamnation...

En France, cette innovation est freinée par la loi Evin et par son coût non négligeable. Des gros domaines se sont toutefois lancés dans l’aventure sur des thématiques plus conventionnelles : une vidéo de présentation, des commentaires de dégustation, des accords mets et vins...

Le Château Puech-Haut a été le premier français à utiliser cette technique d’avant-garde afin de faire voyager le consommateur dans son beau vignoble languedocien.

Rassurez-vous, même si les étiquettes des bouteilles prennent vie, elles ne remplaceront jamais les échanges passionnés de visu avec les femmes et les hommes du vin...