Quand le vin est connecté

Quand le vin est connecté

Traditionnel ? Le monde du vin ? S’il reste, en effet, ancré dans son amour du terroir et ses coutumes, il n’en est pas moins ouvert aux nouvelles technologies. Des applications aux accessoires connectés permettant d’optimiser l’expérience de dégustation, nombreuses sont les évolutions dans ce secteur. De quoi vous aider à compléter votre liste de Noël…

Des étiquettes en réalité augmentée

C’est la marque australienne Treasury Wines qui a lancé les hostilités en 2017 et s’est fait remarquer avec sa gamme 19 Crimes. Elle affichait sur ses étiquettes des criminels expliquant, à l’aide d’une application et d’un simple scan, comment ils avaient été condamnés. Il n’en fallait pas plus pour que les amateurs de vin du monde entier voient tout le potentiel ludique et pédagogique de ce type de création.

Mais le Nouveau Monde n’est pas le seul à innover et ce ne sont pas nos viticulteurs français qui vous diront le contraire. Pour mêler vin et réalité augmentée, il vous suffit de jeter un œil du côté de la Corse et des vins Casanova. Plus axée sur l’éducation du consommateur, la stratégie vise à l’accompagner durant la dégustation. Au programme : des accords mets et vins et une présentation audiovisuelle de la cave.

Un distributeur de vin connecté

On reste dans l’hexagone avec une machine qui révolutionne le concept du vin au verre à la maison. Imaginée par d’ingénieux nantais, D-Vine est un sommelier connecté qui aère et met à température le vin pour une dégustation dans des conditions idéales. Que ce soit pour un apéritif improvisé ou un dîner plus sophistiqué, plus besoin d’ouvrir de bouteilles ! En partenariat avec WIT, ils ont imaginé des flacons adaptés qui transmettent les informations essentielles. Bonus non négligeable : le vin peut se conserver jusqu’à 3 ans.

Une mini-cuve pour vinifier dans son salon

Vous vous êtes toujours senti l’âme d’un vigneron mais n’avez pas l’espace nécessaire à la mise en place d’un chai ? Qu’à cela ne tienne, Alchema a pensé à vous. Originaire de Taïwan, le projet consiste en un boitier dans lequel se trouve une bouteille-cuve en verre. Versez-y des raisins, du sucre, de la levure et attendez 2/3 semaines que la fermentation soit terminée. Vous pourrez vérifier l’avancée du processus en direct sur votre smartphone via une application.

Une caméra pour surveiller sa cave à vins

Rien de plus précieux pour un amateur de vin que sa cave. C’est la raison pour laquelle de nombreuses entreprises ont conçu des caméras connectées pour savoir ce qu’il s’y passe à tout moment. Et si vous l’associez avec un capteur de température et d’humidité relié à votre smartphone grâce au Bluetooth, vous pourrez vérifier qu’aucun danger, humain ou autre, ne menace vos estimés flacons.

Un aérateur de vin connecté

Pour les dégustateurs pressés, les français d’Aveine ont créé un aérateur de vin connecté permettant d’aérer à la perfection et en un instant tout type de nectar. Pour l’utiliser, rien de plus simple : on le place sur la bouteille après l’avoir débouchée, on scanne l’étiquette avec l’application conçue à cet effet qui va collecter toutes les informations et on se sert un verre dans des circonstances optimales.

Des applications pour tous les œnophiles

Impossible de parler du vin connecté sans faire un tour d’horizon des applications à destination des œnophiles. Et il y en a pour tous les profils !

Vous pourrez ainsi gérer votre cave avec Vinocell, enregistrer vos notes de dégustation avec Vivino, comparer les différents tarifs de votre cru favori avec Wine-Searcher, découvrir les accords mets et vin avec Abacchus, ou encore enrichir vos connaissances avec Le Grand Quizz du Vin.

Ma favorite ? Raisin, qui met à votre disposition une carte interactive des lieux où trouver et boire des vins naturels. Aussi primordial en voyage qu’à côté de chez vous !