Légers, frais, fruités… Quels vins pour le printemps ?
Publié le jeudi 31 mai 2012

Légers, frais, fruités… Quels vins pour le printemps ?

Les bottes et les cirés étaient prêts. Avouons-le, après trois ponts de mai à regarder la pluie tomber, on ne croyait plus vraiment au printemps. Et puis, enfin, le soleil est arrivé.

Branle-bas de combat de la Provence à la Normandie. On a sorti les transats et les barbecues pour profiter du dernier long weekend de mai. Au menu, grillades et grandes salades.

En été, on n'hésiterait pas avant de déboucher une bouteille de rosé bien frais… Mais que boit-on au printemps ?

Du vin rouge léger au blanc fruité, nous avons sélectionné pour vous les stars de la saison.

Les rouges s'allègent

Oubliez les Bordeaux longs et charnus. Gardez-les pour l'hiver et ses dîners au coin du feu. Au printemps, préférez des vins plus légers, très fruités, comme un brouilly du Beaujolais ou des vins de Val de Loire. Choisissez alors un sancerre ou un Saint-Nicolas de Bourgueil. A savourer sur vos premières viandes grillées!

Il fait beau, mais les soirées, elles, sont encore un peu fraîches. L'idéal pour un dîner entre amis? Un Languedoc-Roussillon doux et gourmand, parfait pour les premiers barbecues en soirée. Un peu plus alcoolisé que les crus bourguignons, il se sert à 17°C. Ah, on rêve déjà du weekend prochain, pour le déguster en profitant des derniers rayons du soleil !

On y pense moins, mais ils sont très agréables dès que la température grimpe : les vins italiens. Barbera d'Asti, Valpolicella… légers et peu forts en alcool, ils se boivent à l'apéritif ou en dégustant une tomate mozzarella en terrasse.

Des blancs frais et fruités

Des notes de pamplemousse, des arômes de citron : pas de doute, au printemps, les vins blancs jouent la carte de la fraîcheur.

Choisissez un cépage sauvignon sans hésiter ! On le retrouve dans le Menetou-Salon et le Sancerre, fruités et vifs, à déguster frais sur des sushis ou une salade avocat pamplemousse. On reste léger et on bulle au soleil !

Tiens, pourquoi pas un champagne d'ailleurs ? Mariages, baptêmes et communions, cette saison, toutes les raisons sont bonnes pour déguster une coupe !

Le rosé, star incontestable

Hors de question de le réserver à l'été. Pour le rosé, il n'y a pas de demi-saison ! Dès les premiers rayons de soleil, il redevient la star incontestable des ventes des cavistes. Ah, les apéritifs en terrasse, un verre de rosé à la main !

A la mode cette année, les vins les plus clairs possible. Le degré d'alcool et le goût ne changent pas, mais un vin presque transparent promet fraicheur et légèreté. C'est psychologique !

Une seule contrainte à respecter : le rosé se boit très frais. Un conseil, si vous comptez le boire immédiatement, pensez à le préciser à votre caviste. Beaucoup ont des bouteilles au frigo, prêtes à être dégustées !

Merci à Thierry Pleynet, caviste Nicolas rue Marbeuf à Paris.

Par Alexandra Reveillon