L'histoire du vin
L'histoire du vin
Publié le mercredi 27 avril 2011

L'histoire du vin

Les dates clés

• 6000 av. JC. : Apparition de la vigne dans le Caucase et la Mésopotamie.
• 3000 av. JC. : La vigne est cultivée en Égypte et en Phénicie.
• 2000 av. JC. : Apparition en Grèce.
• 1000 av. JC. : La vigne est cultivée en Italie, en Sicile et en Afrique du Nord.
• 1000-500 av. JC. : Apparition en Espagne, au Portugal et dans le sud de la France.
• 500 av. JC.-Moyen-Âge : Implantation au nord de l'Europe, sous l'influence des Romains, et jusqu'en Grande-Bretagne.

Grappe de raisin - toutlevin.com
Grappe de raisin - toutlevin.com

La vigne est l'une des plantes les plus anciennes de la terre

Des fossiles datant d'il y a soixante millions d'années ont été retrouvés en Champagne, mais les débuts de la viticulture datent de 7 000 ans av. JC.

La vinification quant à elle, existe depuis plusieurs millénaires.

Le berceau de la vigne et du vin se situe en Arménie

Des fouilles archéologiques, ont mis au jour un complexe de vinification (un pressoir à vin et une cuve de fermentation en argile) datant de 6 100 avant notre ère.

La première représentation du procédé de vinification est le fait des Egyptiens, au IIIe millénaire avant notre ère sur des bas-reliefs représentant des scènes de pressurage et de vendange.

Ce sont les Egyptiens qui ont appris aux Grecs à cultiver la vigne. Entre 1500 et 500 avant notre ère, la vigne devient un élément essentiel de l'agriculture pour les Grecs. Ils l'implantent dans l'ensemble du bassin méditerranéen notamment en Italie, puis en Gaule en 600 ans av. (sur les rives de la Méditerranée).

A partir de 125 avant J-C les romains diffusent la vigne

La viticulture s'étendle long du couloir rhodanien vers le nord, et à l'ouest vers le Languedoc.

Durant toute cette période, la vinification se faisait essentiellement à base de raisins noirs, mais restait exempte de macération, les vins étaient donc de couleur claire.

Le jus était en général recueilli après un simple foulage et la pressée était immédiate. Le pressoir était connu depuis longtemps déjà mais c'étaient de lourdes machines, fort onéreuses et peu de caves pouvaient en posséder. Les plus riches, mieux équipés, pouvaient presser à la demande pour les plus modestes, mais moyennant un paiement le plus souvent jugé lui aussi trop onéreux.

À la chute de l'Empire romain, l'Eglise maintient dans ses diocèses la culture de la vigne et du vin et répand sa commercialisation.

A partir du Moyen Age, la qualité des vins progresse

Le vin au Moyen-Age - toutlevin.com
Le vin au Moyen-Age - toutlevin.com

Alors que les vins de l'Antiquité étaient coupés d'eau et agrémentés d'herbes et d'aromates, le vin sous la forme où nous le consommons aujourd'hui, apparaît au Moyen Âge. À la fin du Xème siècle, Bordeaux seule région viticole à ne pas être sous influence de l'Église, commence à se développer. Le vignoble bordelais prend son véritable essor à la fin du XIIème siècle.

Avec la colonisation, la vigne se répand partout dans le monde

On trouve des traces de vignes en Amérique du Sud au milieu du XVIème siècle et en Afrique du Sud dès 1659. Au XVIIe siècle, des plants européens sont importés et plantés sur la côte est des États-Unis, mais ils ne résistent pas aux maladies locales de la vigne et c'est véritablement à partir du XVIIème siècle que la production du vignoble nord américain se développe.

C'est sur le continent Nord Américain au XXème siècle que nait l'idée des vins de cépages (vins issus d'un cépage unique), un produit qui va faire la renommée du vignoble nord-américain et avec lui, celui de tout le Nouveau Monde.

Au XIXème siècle, le vignoble européen est décimé

Le phylloxéra est introduit accidentellement dans le sud de la France. Ce puceron va se répandre dans tout le vignoble et contraindre à l'arrachage systématique dans toutes les régions. Le vignoble européen sera sauvé par l'importation de plants américains résistants à l'insecte. De nos jours, les cépages français sont greffés sur des pieds de vignes américains.

La production française chute et ce sont les vignobles méridionaux qui en profitent.

Au XXème siècle, la qualité du vin se précise

Les progrès de la recherche et de nombreux investissements permettent l'avènement d'une science du vin, l'œnologie.
La hiérarchisation des vignobles s'opère peu à peu pour arriver à celle que nous connaissons aujourd'hui.