Dégustation Mode d'Emploi : l'appréciation Visuelle
Publié le lundi 02 mai 2011

Dégustation Mode d'Emploi : l'appréciation Visuelle

Aujourd'hui, je me lance dans ma première dégustation sous le regard attentif de mon coach.

Une question de fond

Tout d'abord, il est indispensable de se placer près d'un mur blanc ou tout autre fond immaculé pour mieux distinguer les teintes.

Ouvrez l'œil

Mon verre de Sancerre à la main, je prends un air inspiré, et le porte à mes lèvres. Stooop ! me lance coach, un peu pincé. Un vin, ça se goûte d'abord avec les yeux. Euh… Bon, d'accord. Coach me tend une fiche de dégustation. C'est effectivement l'œil, qui, le premier, doit analyser le vin.

1) La couleur et ses reflets

Grenat, jaune, or, pourpre… La couleur (ou robe en œnologie) est d'abord une question de Cépage. Un Cabernet Sauvignon donnera par exemple des vins rouges ou rosés quand un Chardonnay sera à l'origine de vins blancs.

Mais c'est aussi une indication sur l'âge du vin. Ainsi, plus la robe d'un vin blanc est pâle, plus le vin est jeune. Attention également aux vins rouges qui révèlent des robes ambrées ou rouge brique avec le temps : ils sont trop vieux pour être dégustés.

Me voilà donc à regarder mon verre de vin blanc comme s'il était une boule de cristal. Je me sens un peu ridicule. Mais il est vrai qu'il n'est pas vraiment blanc, ce vin, mais plutôt doré… Avec des reflets blonds, quasi-verts, même. Ni trop jeune, ni trop mature, a priori.

2) La netteté et l'intensité de la couleur

La robe d'un vin - Toutlevin.com
La robe d'un vin - Toutlevin.com

J'observe de nouveau mon verre : le jaune du breuvage me semble assez soutenu, bien qu'il oscille entre le blond pâle et le doré. Le liquide est limpide. Bon présage, m'indique mon Coach.

3) La brillance

C'est simple, pour un vin, la brillance atteste d'une bonne acidité. Exit donc les vins mats.

Pas de doute, le liquide contenu dans mon verre luit et se reflète même sur le mur. Brillant, donc.

4) La viscosité

Un vin fort en alcool et en sucre se reconnaît à sa texture dense. Les vins plus secs, plus frais, sont, quant à eux, souvent plus fluides.

L'astuce de mon coach : la viscosité du vin s'évalue en observant l'attitude du vin dans le verre. Ce dessin vous permettra de mieux comprendre comment l'apprécier.

Je tourne donc lentement mon verre en regardant le mouvement du Sancerre. Quand je cesse, Il ne forme pas de larmes et glisse uniformément vers le fond. J'en déduis qu'il est fluide.

Coach semble satisfait. Pour ma part, j'ai hâte de mettre à profit cette première leçon demain soir au restaurant.

En savoir plus sur les couleurs