Dégustation Mode d'Emploi : l'appréciation Olfactive
Publié le lundi 23 mai 2011

Dégustation Mode d'Emploi : l'appréciation Olfactive

Lors de ma première leçon avec mon coach, j'ai appris avec stupeur que le moment de goûter le vin ne venait qu'en toute fin de dégustation. Aujourd'hui, pour l'examen olfactif, je vais tenter d'avoir l'air plus patient.

Personne ne bouge !

Je commence à me sentir l'âme d'un amateur de vin. D'une voix calme, mon coach me met en garde : interdiction d'agiter mon verre à ce stade. Moi qui pensais jouer gentiment les pros en exécutant ce geste… Raté.

Ayez du flair...

Le 1er nez

Verre immobile, je respire mon vin. Différentes odeurs s'en dégagent. C'est ce que l'on appelle le bouquet. D'après mon coach, c'est en partie grâce au bouquet, que je devrais, avec un peu d'entraînement, pouvoir distinguer un vin jeune d'un vin plus mature. L'idée me plaît.

Les vins jeunes ont tendance à se montrer peu intenses et peu expressifs. Ce phénomène est d'autant plus vrai lorsqu'un vin possède un potentiel de vieillissement important.
Au contraire, un vin plus âgé devrait avoir davantage développé son bouquet.

Ma fiche de dégustation (fiche_degustation.pdf à télécharger ici) m'aide à déterminer l'intensité, la qualité ainsi que les arômes de mon Sancerre.
Bon présage pour ce vin : il ne sent ni le bouchon, ni le vinaigre, indices qui trahiraient une vulgaire piquette. Non, là, je ressens plutôt une délicate odeur de fruits sans arriver à savoir lesquels… Quelque-chose de très frais en tout cas. J'en déduis timidement que ce vin doit être jeune et de bonne qualité. Bonne pioche, me lance Coach avec malice. Il s'agit effectivement d'un millésime 2010.

Le 2ème nez

Verre vin rouge - toutlevin.com
Verre vin rouge - toutlevin.com

Mon coach me signale que je peux enfin maintenant tourner le vin dans mon verre. Je distingue cette fois clairement un parfum d'agrumes, de pamplemousse, je dirais. Et de fleurs…

Indispensable, cette étape a pour but d'oxyder les molécules aromatiques afin de les rendre plus volatiles pour :

mieux détailler les parfums et leurs différentes familles : fruitée, florale, animale, épicée, fumée, grillée, minérale...
mieux estimer la profondeur du nez et sa richesse.

En plus des fleurs et des agrumes, j'en viens à ressentir un truc un peu minéral. Pour mon coach, pas de doute, mon Sancerre est relativement expressif malgré son jeune âge. Tout un programme…
Il me reste maintenant à franchir l'étape de l'évaluation gustative. J'ai hâte de le goûter, ce fameux Sancerre !

En savoir plus sur les arômes