Comment refroidir une bouteille de vin ?
Comment refroidir une bouteille de vin ?
Publié le lundi 28 mai 2018

Comment refroidir une bouteille de vin ?

L'été pointe le bout de son nez, les températures commencent à grimper et, comme chaque année, une question récurrente embête notre palais. Comment refroidir une bouteille de vin ?

Il n'est point question de pinailler. La température d'un vin influence vraiment les perceptions ressenties lors de sa dégustation.
Un blanc (ou rosé) trop froid se retrouve complètement anesthésié. Son nez est fermé, ses arômes n'arrivent pas à se dévoiler. Un rouge subira les mêmes symptômes avec, de surcroît, une augmentation de son astringence. Les tanins paraissent beaucoup plus serrés.
A contrario, l'équilibre en bouche d'un vin trop chaud se voit alourdi. La sensation de gras, liée à la présence d'alcool, prend alors le dessus. (Voir billet Le Test Toutlevin : Le vin au micro onde)

Pour nous compliquer la tâche, il est difficile d'énoncer des vérités concernant la température de service idéale. Elle dépend du profil de la cuvée que vous tenez entre les mains.
En règle générale, les vins technologiques, exprimant des arômes fermentaires, se servent plus froids que les vins de terroirs, basés sur l'élégance et la complexité (voir billet Vins de terroirs versus vins technologiques ?).

Les heureux propriétaires de caves à vin (voir billet Comment se constituer une cave à vin ?) n'ont pas à se poser cette question existentielle. Mais comment fait-on quand on n'est pas aussi bien équipé ?

Le réfrigérateur reste le meilleur ami des personnes organisées. Celles qui prévoient à l'avance quel sera l'élu de leur soirée. Pensez toutefois à sortir les blancs et rosés de terroirs a minima 20 mn avant de les servir (en fonction de la température extérieure). Cette solution est également envisageable pour rafraîchir un vin rouge gouleyant en période estivale. A condition de ne pas oublier la bouteille plus de 15 mn !

Le seau à glace (ou un Ice Bag) présente l'avantage indéniable de pouvoir raisonner le ratio eau/glaçons afin de répondre au mieux à l'objectif souhaité. S'il s'agit de refroidir un rosé, on optera pour un 50/50, additionné de gros sel. Pour un rouge, un 3/4 1/4 sera amplement suffisant.

Les divers fourreaux réfrigérants, placés au congélateur, sont à privilégier afin de rafraîchir une bouteille de quelques degrés ou de la maintenir à température.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre test comparatif : Les rafraîchisseurs à vin au banc d'essai.

Les glaçons réutilisables, que l'on introduit dans le verre, peuvent s'avérer efficaces, bien que pas très esthétiques.

Certains professionnels (bar à vins, restaurants), présentant un grand nombre de références, possèdent des solutions miracles mais onéreuses. La société Chiller Concept a mis au point un matériel frigorifique permettant de refroidir un blanc en 3 minutes chrono.

Le spécialiste de la cave à vin Climadiff propose un modèle bien pensé et accessible en prix. Avec Echanson, vos bouteilles seront rapidement à la température souhaitée. En voilà une bonne idée de cadeau !

Si vous souhaitez respecter le travail des vigneronnes et vignerons, le congélateur ou les glaçons (en mode piscine), sont évidemment à bannir !

Bref, il est primordial de servir un vin à la température adaptée. Mais cela demande un brin de patience et un soupçon de réflexion. Un peu comme l'élaboration d'une cuvée...