A la découverte d’un terroir d’exception entre Narbonne et Carcassonne

A la découverte d’un terroir d’exception entre Narbonne et Carcassonne

Au pied de la Montagne Noire, à mi-chemin entre la cité médiévale de Carcassonne et le vieux port romain de Narbonne, la famille Cazes, également propriétaire du Château Lynch-Bages à Pauillac, a découvert, il y a quinze ans, un terroir d’exception entre vignes et oliviers. En 2002, le Domaine de L’Ostal voit le jour au cœur de la Livinière, berceau des plus grands vignobles du Minervois. Toutlevin a été à la rencontre de Delphine Glangetas, la directrice technique de l’exploitation depuis 2016.

Delphine Glangetas est la directrice technique du domaine depuis 2016 - Crédit : Domaine de l’Ostal
Delphine Glangetas est la directrice technique du domaine depuis 2016 - Crédit : Domaine de l’Ostal

Le bonheur est une région où nous pouvons habiter ne serait-ce que pour de courtes périodes. La Bressanne Delphine Glangetas aurait pu prononcer ces mots si son auteure préférée, l’Américaine Joyce Carol Oates, ne l’avait pas devancée dans son ouvrage intitulé Vous ne me connaissez pas. La directrice technique du Domaine de l’Ostal a en effet eu plusieurs coups de cœur avant de poser ses valises dans le Minervois en 2016 : le Beaujolais pour ses premières vendanges, les études de viticulture à Dijon puis à Bordeaux, l’Australie Occidentale et notamment Margaret River mais aussi la Barossa Valley au sud, et la Tasmanie. Des aller-retours aux quatre coins du monde qui lui ont forgé une solide connaissance des terroirs d’exception compilée à des responsabilités de production dans plusieurs vignobles languedociens : James Herrick (l’homme des Chardonnay, mon mentor, glisse-t-elle), le Domaine Sainte Rose, Les Vignobles Foncalieu. J’ai vite compris que La Livinière était un terroir magique entre fraîcheur et élégance, ajoute la jeune femme qui s’appuie sur une équipe de 7 personnes.

Jean-Michel Cazes : J’ai découvert La Livinière et j’ai immédiatement cru en son potentiel et devenir

Mais tout débute en 2002, quand Jean-Michel Cazes, propriétaire du Château Lynch-Bages à Pauillac, tombe sous le charme de La Livinière, un village au pied de la Montagne Noire, berceau des plus grands vignobles du Minervois, et décide de s’y investir (voir notre article Codes crus classés 1855 - Château Lynch-Bages : 5ème cru classé Pauillac). Avec le recul, il explique ce choix : Je dirais simplement ma passion pour le vin et la diversité des terroirs et de leur expression bien au-delà de Bordeaux m’a poussé à arpenter et étendre mes vignobles d’abord avec le Languedoc puis avec le sud-Rhône et le Portugal (la famille Cazes possède notamment le Domaine des Sénéchaux en Châteauneuf-du-Pape et Roquette & Cazes dans la vallée du Douro), explique-t-il. Après avoir visité différents terroirs en Languedoc, j’ai découvert La Livinière et j’ai immédiatement cru en son potentiel et devenir.

La tuilerie Saint-Joseph, bâtisse du XIX<sup>ème</sup> siècle, abrite les installations techniques (Crédit : Le domaine de l’Ostal)
La tuilerie Saint-Joseph, bâtisse du XIXème siècle, abrite les installations techniques (Crédit : Le domaine de l’Ostal)

Il y achète alors deux propriétés voisines afin de constituer un domaine de 150 hectares, dont 60 ha de vignes et 25 ha d’oliviers (l’une des plus grosses oliveraies de la région). Avec son fils Jean-Charles, ils investissent, en 2003, la tuilerie Saint-Joseph, une magnifique bâtisse du XIXème siècle mémoire du passé industriel de la région, afin d’en faire le lieu des installations techniques de la propriété (aujourd’hui 400 barriques, plusieurs cuves en béton, un caveau de vente et une grande salle de réception composent l’ensemble). La famille choisit un nom chargé de sens et d’histoire : l’Ostal, qui en ancienne langue d’oc désigne à la fois la maison et le groupe familial qui l'habite. Le Domaine de L'Ostal voit le jour.

Partenariat avec l’apiculteur voisin, certifié en HVE depuis 2019

Mais le vignoble avait besoin d’être entièrement repensé, assure Delphine Glangetas. Aussitôt, une restructuration complète est entreprise : arrachage massif, replantation de cépages, drainage des sols, etc... Une démarche qui va permettre d’exprimer tout le potentiel du terroir et des plus grands cépages du Languedoc : syrah (2/3 de l’encépagement), grenache (7 ha), mourvèdre (6 ha) et carignan (10 ha). Parallèlement, le domaine met en place un itinéraire cultural respectueux avec notamment un partenariat avec l’apiculteur du village voisin. Une cinquantaine de ruches font office de marqueur vertueux. Aux portes du bio, le domaine met les deux pieds dedans en 2019 avec l’obtention de la certification HVE3. Cela n’a fait que confirmer notre engagement agroécologique entamé depuis une dizaine d’années, poursuit la directrice technique. Les axes de travail s’articulent autour de la protection de la biodiversité, de la gestion de la fertilisation, de la maîtrise de la ressource hydrique et de la réduction des traitements phytosanitaires.

Jean-Charles Cazes - Crédit : le domaine de l’Ostal
Jean-Charles Cazes - Crédit : le domaine de l’Ostal

La Livinière, premier cru reconnu dans le Languedoc en 1999

Pourquoi La Livinière plaît tant à travers le monde ? Pourquoi une telle renommée ? Je dirais que l’on dispose d’un microclimat idéal pour les raisins et que le marqueur de puissance et d’élégance de nos vins rouges est un vrai plus, ajoute Delphine Glangetas. Ici, on combine la force dominante du minéral, les pentes orientées au Sud, face au soleil, et peu de pluie. Heureusement, ce caractère solaire est tempéré par les courants d’air dévalant la nuit les pentes du Causse, propice à une maturation régulière des raisins. Fraîcheur, finesse et douceur des tannins viennent alors équilibrer le tout. En bouche, on retrouve des fruits mûrs, des essences fortes de garrigue, d’olive, de truffe parfois, des touches mentholées, des notes d’épices, une incroyable harmonie, résume la jeune femme. Aujourd’hui, l’appellation La Livinière est un cru (le premier reconnu dans le Languedoc en 1999), haute distinction pour ses vignerons, et juste récompense à nos efforts communs, se félicite Jean-Charles Cazes. Nous espérons avoir modestement contribué à avoir mis en valeur son terroir et à sa renommée.

Estibals, Grand Vin, Albe : la gamme du domaine se veut épurée, à la bordelaise - Crédit : le domaine de l’Ostal
Estibals, Grand Vin, Albe : la gamme du domaine se veut épurée, à la bordelaise - Crédit : le domaine de l’Ostal

Notes de dégustation

Domaine de l’Ostal - Grand Vin - Cru La Livinière - 2017 (syrah-carignan-grenache-mourvèdre)

Une pure merveille avec son nez truffé, ce velours et cette douceur en bouche, cette liqueur de cassis qui vient chatouiller le palais, puis les épices, la note mentholée, et la garrigue en toile de fond. Du grand art ! Le 2014 (morille, sous-bois, cassis) est à marquer d’une pierre blanche et le 2018, prometteur et plus porté sur le fruit (cassis, myrtille), est à venir en commercialisation pour le second semestre 2021. Prix de vente conseillé : 22€.

Domaine de l’Ostal - Estibals - AOC Minervois - 2018

Une explosion de fruits rouges nuancée de notes de moka et de café. La structure est fondante, les tanins fins, le tout est d’une gourmandise sans égal. Prix de vente conseillé : 12€.

Domaine de l’Ostal - Mourvèdre - AOC Minervois - 2017

Une micro cuvée (1374 bouteilles) et un seul millésime pour ce mono-cépage aux contours gastronomiques. Le nez d’épices douces, de cardamone, de vanille, de cannelle, de chocolat amer est envoûtant, les tannins sont fermes et concentrés, et la petite pointe de clou de girofle vient donner du peps. Un Mourvèdre du tonnerre pour une année 2017 extraordinaire. Prix de vente conseillé : 30€.

Domaine de l’Ostal - Albe - Pays d’Oc - 2018 (Viognier-Marsanne-Roussanne)

Nez grillé de noisette, harmonie entre fleur d’oranger et agrumes, c’est gras, soyeux, chaleureux, frais avec une finale parfumée et à l’amertume équilibrée. Prix de vente conseillé : 12€.

La verticale de la cuvée <q>Grand Vin</q> réalisée le 16 février 2021 - Crédit : Yoann Palej
La verticale de la cuvée Grand Vin réalisée le 16 février 2021 - Crédit : Yoann Palej

Le conseil en plus :

Si vous vous rendez sur place, prenez le temps de goûter l’huile d’olive vierge extra du domaine : la puissance de la Picholine associée à la finesse de la Lucques, le piquant et le poivre blanc laissent une ardence en bouche que vous n’oublierez jamais.

Publié , par Yoann Palej