Labels environnementaux : la Haute Valeur Environnementale, qu’est-ce que c’est ?

Labels environnementaux : la Haute Valeur Environnementale, qu’est-ce que c’est ?

*

Pleines d’informations, les étiquettes nous aiguillent également sur le mode de viticulture mis en place par le vigneron. Mise en place par les pouvoirs publics pour accompagner la transition agro-écologique française, la Haute Valeur Environnementale (HVE) reste encore une énigme pour la plupart des amateurs de vin car cette démarche est encore récente.

Particulièrement complète, elle prend en compte de multiples critères permettant de répondre aux nouvelles attentes de la société en termes de respect de l’environnement : protection de la biodiversité, préservation des ressources naturelles (eau, sols) et réduction de l’usage de produits phytosanitaires.

Différents niveaux de progression environnementale

A l’origine, elle a été mise en place pour répondre aux besoins exprimés durant le Grenelle de l’environnement. Cette réflexion, lancée en 2008, répond aux attentes de la société en cherchant à concilier agriculture et environnement. Dans les faits, elle correspond au troisième niveau de la certification environnementale :
-Niveau 1 : respect des pratiques essentielles de la réglementation environnementale
-Niveau 2 : adoption de pratiques techniques à faible impact environnemental
-Niveau 3 : haut niveau de biodiversité et très faible recourt aux intrants
Ces trois stades de progression portent sur la totalité de l’exploitation viticole. Ils privilégient notamment le maintien et l’amélioration de la biodiversité (à travers des éléments tels que des haies, arbres, insectes ou fleurs), ainsi qu’un impact réduit des pratiques viticoles sur la nature. Le plus haut niveau de la certification environnementale est valorisé par une mention et un logo que vous pouvez retrouver sur les bouteilles de vin.

HVE s’appuie sur ce que l’on appelle l’agro-écologie. Cela signifie que le viticulteur réfléchit à l’échelle de l’exploitation dans sa totalité et prend en compte les diverses zones naturelles qui la constituent. Elle est encadrée par les pouvoirs publics français.

Être Bio et HVE, c’est possible ?

En effet, des pratiques viticoles respectueuses de l’environnement ne se résument pas forcément à un seul label environnemental. Ainsi, les labels HVE et Agriculture Biologique peuvent être complémentaires pour des vignerons déjà en Bio désirant valoriser leurs accomplissements en matière de biodiversité, par exemple.