Quels vins boire en période de forte chaleur?
Publié le lundi 05 août 2013

Quels vins boire en période de forte chaleur?

35°C à l'ombre. L'heure des pique-niques et des apéritifs, des salades composées et des grillades au barbecue a sonné. Par cette chaleur, hors de question de les accompagner d'un vin rouge corsé. Après une rapide hésitation, vous penchez pour la simplicité en débouchant une bouteille de rosé bien frais. Un choix astucieux… parmi d'autres ! Toutlevin.com a inventorié pour vous les vins légers à servir en été.

Les vins rosés

On privilégie les vins très clairs, fruités et au goût plus léger que les rosés foncés, comme des rosés de Provence ou de la Vallée de la Loire. A déguster seuls à l'apéritif comme accompagnés d'une salade caprese : quelques tomates bien mûres, de la mozzarella di buffala et une poignée de câpres. Arrosez d'un filet d'huile d'olive et d'une pincée de sel et le tour est joué. Croquants et fins, les rosés à la robe quasi translucide se marient très bien avec de la charcuterie. N'hésitez pas à les associer avec du jambon de Parme et du melon.

On oublie les rosés plus corsés, reconnaissables à leur robe plus soutenue. Plus tanniques, ils sont plus forts en goût que les vins pâles. Gardez les Languedoc et les vins de la Vallée du Rhône pour des températures plus clémentes : ils seront plus digestes et mieux appréciés.

Les vins blancs

On privilégie les vins secs et minéraux, qu'ils viennent du sud de la France, de Bourgogne ou de la Vallée de la Loire. Légèrement fruités et aériens, ils sont parfaits lors des vagues de chaleur. Mariez-les avec des fruits de mer, comme des huîtres ou des palourdes au beurre d'ail, ou des poissons grillés. Attention à ne pas les servir trop frais. Certes, la température ambiante pousse à consommer des boissons frappées, mais le froid casserait votre vin. L'idéal ? Rester entre 12 et 13 °C.

On oublie les vins liquoreux et moelleux. Très sucrés, ils restent lourds, même servis froids. On les préfère l'hiver avec des fromages à pâte persillée ou du foie gras.

Les vins rouges

On privilégie les vins rouges légers produits dans la Vallée de la Loire, dans le Beaujolais ou en Bourgogne. Un irancy, un epineuil ou un Saint-Nicolas de Bourgueil, fruités et croquants, sont parfaits avec une pizza maison. La recette ? Rien de plus simple ! Prenez une pâte à pizza, tartinez-la de tomate et ajoutez-y les fromages et charcuteries qui se trouvent dans votre frigo. 30 minutes au four et vous ferez des heureux. Profitez-en pour placer le vin au réfrigérateur, une demi-heure, ni plus ni moins. Il sera légèrement rafraîchi et prêt à déguster. Ne l'oubliez pas : le froid ferait ressortir ses tanins et il perdrait de son goût.

On oublie les vins rouges corsés et tanniques, trop lourds par temps chaud. Evitez les vins du Languedoc, trop charpentés pour accompagner des salades, et les crus du Sud Ouest, trop épicés. Enfin, vous vous en doutez, ce n'est pas la période idéale pour déboucher un grand cru de Bordeaux !

Les effervescents

On privilégie les champagnes et les crémants, à servir frappés. En plus d'être festives, les bulles sont rafraîchissantes. Comme dans les palaces, vous pouvez essayer la piscine en ajoutant quelques glaçons à une grande coupe de champagne demi-sec : le sucre contenu dans le vin souligne le goût malgré le froid. Autre star de l'été, le spritz. Elaboré à partir d'Aperol, un apéritif italien, mélangé à un vin effervescent comme le prosecco, italien lui aussi, et allongé d'eau pétillante, il se sert frais à toute heure.

On oublie les champagnes gardés en cave depuis plusieurs années. Trop vineux, ils monteraient rapidement à la tête.

Par Alexandra Reveillon

Merci à Arnaud Nenning, caviste Nicolas rue des Abbesses, dans le 18ème arrondissement de Paris.