Quels vins boire avec les plats sucrés salés ?
Quels vins boire avec les plats sucrés salés ?
Publié le mercredi 29 avril 2015

Quels vins boire avec les plats sucrés salés ?

Ce weekend, c'est décidé : vous passez aux fourneaux. Côté plat, vous hésitez toujours. Entre lapin aux pruneaux, tajine aux abricots ou jambon à l'ananas, pas facile de se décider. Une chose est sûre, ce sera sucré salé ! Et dans les verres ? Attention à ne pas surjouer le côté doux de votre recette en l'associant avec un vin moelleux ou liquoreux. Mieux vaut opter pour un vin blanc ou un rosé pour faire mouche à coup sûr. Toutlevin.com partage ses astuces pour accorder plats sucrés salés et vins sans se tromper.

Avec un rosé

Les rosés sont rarement des vins 100% secs. La plupart contiennent un peu de sucre résiduel, qui ne s'est pas transformé en alcool lors de la fermentation. On obtient alors des vins gourmands et onctueux qui s'accordent très bien avec le côté doux des plats sucrés salés, sans pour autant rajouter du volume et de la lourdeur. N'hésitez pas à les servir avec un canard aux figues, un jambon au sirop d'érable ou une salade composée de fruits et de légumes, à une seule condition : choisissez des vins de gastronomie et non d'apéritif. La différence ne se fait pas au niveau de la couleur du rosé, mais de sa charge tannique. L'idéal est de choisir des vins dont les raisins auront macéré pendant plusieurs heures avant d'être vinifiés, qui auront passé quelques jours en fût de bois ou sur lies : ils seront assez structurés pour ne pas s'effacer devant un plat sucré salé.

Les appellations idéales

Provence : Gorgés de soleil, les raisins cultivés en Provence donnent des vins structurés et généreux qui peuvent très bien se déguster avec un plat sucré salé. On retrouve des notes de fruits rouges qui se marient particulièrement bien avec une viande cuisinée avec des fruits frais.

Bandol : Amples et structurés, les rosés de l'appellation Bandol sont reconnus pour leur caractère. Si c'est mentionné sur l'étiquette, préférez des vins élevés sur lies, plus ronds. Ils souligneront le côté gourmand des plats sucrés salés sans rajouter de sucre.

Bordeaux : Bordeaux ne produit pas que des vins blancs et rouges. L'appellation compte également des rosés de gastronomie, qui ne sont pas réservés à l'apéritif mais peuvent également accompagner un repas. N'hésitez pas à les servir avec des plats comme le lapin aux pruneaux ou le jambon à l'ananas.

Avec un vin blanc

Si le canard aux figues s'accorde mieux avec un rosé, les plats sucrés salés à base de volaille peuvent également se déguster avec des vins blancs. On pourrait être tenté de se tourner vers des vins moelleux ou liquoreux pour rappeler le côté gourmand du plat… Erreur ! Rajouter du sucre risquerait d'écraser votre recette et de rendre le tout indigeste. L'idéal ? Opter pour des vins blancs qui contiennent un peu de sucre résiduel, comme les vins blancs d'Alsace. Officiellement, il s'agit de vins secs : aucune mention n'est faite sur l'étiquette. Dans les faits, on retrouve entre 5 et 6 grammes de sucre par litre, vestiges d'une tradition ancestrale. De quoi faire le lien avec vos plats sucrés salés tout en douceur.

Les appellations idéales

Gewurztraminer : On ne parle pas ici de vendanges tardives, trop sucrées pour accompagner les plats sucrés salés, mais bien du gewurztraminer sec. Naturellement présent dans les raisins, le sucre résiduel donne à ce blanc d'Alsace un peu de rondeur.

Riesling : Comme le gewurztraminer, le riesling fait partie des cépages nobles d'Alsace. Les vignerons en font des vins mono cépages, aux arômes de fruits blancs et de fleurs qui se marient très bien avec les plats sucrés salés.

Pinot blanc : Alors que le pinot gris donne des vins résolument secs, le pinot gris, lui, peut contenir quelques grammes de sucre résiduel. N'hésitez pas à servir ce vin blanc d'Alsace avec vos plats sucrés salés.

Alexandra Reveillon

Merci à Fabrizio Bucella, sommelier et professeur à l'Université Libre de Bruxelles.