Quels vins boire avec le gigot d'agneau ?
Quels vins boire avec le gigot d'agneau ?
Publié le lundi 07 avril 2014

Quels vins boire avec le gigot d'agneau ?

C'est le plat traditionnel des fêtes de Pâques. Qu'il soit cuit à la broche ou au four, nature ou accompagné de gousses d'ail, le gigot d'agneau est incontournable. Son calibre en fait une viande idéale pour les repas de famille. Accompagné de petits légumes de printemps, de tomates à la provençale ou de gratin dauphinois, il fait l'unanimité parmi les gourmands. Il ne reste plus qu'à l'accorder avec le vin qui va bien. Rosé ou rouge, tannique ou léger, découvrez toutes les possibilités.

Le gigot au four

Quelques morceaux de beurre ou un peu d'huile d'olive, une pincée de sel ou une poignée d'herbes de Provence, et on enfourne le gigot jusqu'à ce qu'il soit doré. Accordez-le avec des vins rouges croquants et fruités. L'idéal ? Des vins élaborés à partir du cépage gamay, comme un morgon, un chiroubles ou un brouilly. Plus affirmées qu'un beaujolais villages, ces appellations du Beaujolais sont légères et gourmandes. Leurs arômes de fruits deviennent presque confits au contact de la viande chaude.

Le gigot à la broche

Cuit façon méchoui, le gigot d'agneau s'imprègne des arômes de fumée des braises. C'est l'occasion de le marier avec des vins empyreumatiques. On qualifie ainsi des vins élevés en fûts de chêne, qui développent toute une palette d'arômes allant de la fumée au cacao en passant par le pain grillé et le caramel. C'est le cas de certains vins du Bordelais, comme un Médoc ou un Graves. On retrouve des notes de réglisse et de mine de crayon qui s'accordent très bien avec la viande.

Le gigot de sept heures

Sept heures au four donnent au gigot d'agneau une chair tendre et fondante. N'hésitez-pas à le marier avec des vins aux arômes de fruits rouges compotés, comme un vin rouge à base de cabernet franc. A mi-chemin entre la puissance d'un médoc et la légèreté d'un beaujolais, les vins de la Loire, Anjou Village, Saumur Champigny et St-Nicolas de Bourgueil en tête, ont des notes de cassis et de violette doublées de pruneaux, qui se marient très bien avec la viande.

Le gigot aux 40 gousses d'ail

L'ail rend le gigot particulièrement compliqué à accorder avec le vin : il est tellement fort qu'il neutralise les goûts du vin. Optez plutôt pour un vin au nez aromatique, comme un rosé de Provence. Fruité et croquant, il casse le côté gras de la viande sans se heurter à la force de l'ail. Dégusté froid, le gigot aux 40 gousses d'ail peut se déguster accompagné de vins blancs. Un entre-deux mers ou un pinot blanc d'Alsace, vifs et minéraux, apportent un peu de fraîcheur à la viande.

Le gigot en croûte

Herbes, sel ou épices, la croûte apporte tendresse et arômes au gigot. Savourez-le avec des vins élaborés à partir de pinot noir, qu'ils soient d'Alsace, de la Vallée de la Loire ou de Bourgogne. Fluides et fruités, ils développent des notes de fruits rouges comme la cerise, qui apporte un peu de croquant et de fraîcheur à un gigot en croûte.

Merci à Vanessa Godfrin, sommelière.