Quels vins boire avec la cuisine chinoise ?
Publié le jeudi 09 janvier 2014

Quels vins boire avec la cuisine chinoise ?

En 2016, les Chinois célébreront la nouvelle année le 8 Février. C'est l'occasion de fêter l'année du singe de feu en dégustant quelques nems, des raviolis vapeur ou encore un canard laqué accompagné de riz cantonais. La cuisine chinoise recèle de recettes venues des différentes provinces de l'Empire du Milieu. Leur point commun ? L'utilisation répandue des épices et de la sauce aigre-douce. A la fois acide et sucrée, celle-ci rend les accords mets & vins difficiles. Toutlevin.com fait pour vous le tour des vins qui se prêtent le mieux à la cuisine chinoise, que vous la savouriez chez vous ou au restaurant.

Avec des nems

Les restaurants chinois se sont depuis longtemps adaptés aux goûts des Français. On retrouve ainsi régulièrement des nems sur leurs cartes, alors qu'il s'agit d'un plat traditionnel vietnamien ! Farcis de poulet, de porc ou de crevettes, ils sont enrobés d'une feuille de riz avant d'être frits dans le riz. Servez-les avec un vin rouge de la Vallée de la Loire, comme un sancerre ou un valençay. Fruités et légers, ils rafraîchissent le côté gras de la friture.

Avec des raviolis vapeur

Les raviolis vapeur sont généralement accompagnés d'une sauce piquante. Instinctivement, on opterait pour une bouteille corsée et puissante pour contrecarrer le piment. Erreur ! Votre bouche brûlerait encore plus. Préférez un vin rouge léger, comme un gamay du Beaujolais ou un mâcon. Le fruit l'emporte sur les tannins : s'il ne cache pas le côté piquant, il a au moins le mérite de ne pas l'attiser. Choisissez-le jeune.

Avec des plats caramélisés

On retrouve beaucoup d'associations sucrées salées dans la cuisine chinoise. C'est notamment le cas du porc au caramel. N'hésitez pas à jouer sur le côté sucré du plat en l'associant avec un vin blanc moelleux. Attention : évitez les sauternes. Trop concentrés, ils rendraient votre plat écœurant. Tournez-vous plutôt vers un vin avec une pointe d'acidité, comme un jurançon, un coteaux du Layon ou des vendanges tardives alsaciennes.

Avec un canard laqué

Croustillant et dépourvu de sucre, le canard laqué est un des rares plats chinois qui peut se déguster avec un vin rouge tannique sans le dénaturer. Accordez-le avec un vin rouge de Provence ou un corbières. Leurs tannins bien mûrs et leurs notes épicées soulignent la finesse de la volaille. Vous pouvez également opter pour un médoc ou un pomerol, à condition de servir un millésime ensoleillé, 2004, 2009 ou 2010. Ils seront plus fruités et leurs tanins plus fondus.

Et pour tout un menu chinois ? Quel vin choisir si on devait n'en choisir qu'un :

Raviolis et nems en entrée, nouilles au bœuf en plat de résistance et perles de coco en dessert : votre dîner est entièrement chinois. Quel vin choisir dans ce cas ? Un cabernet d'Anjou. Ce rosé de la Vallée de la Loire est le compromis idéal. Elaboré à partir de cépage cabernet franc, il contient un peu de sucre. Cette particularité lui permet de s'accorder avec la sauce aigre-douce sans s'effacer. Sinon il reste une autre option : le thé ! Blanc, vert ou noir, il se marie parfaitement avec les spécialités chinoises.

Merci à Catherine Agelasto, sommelière.