Que boire avec un carré d’agneau ?

Que boire avec un carré d’agneau ?

Habitué des repas de famille, l’agneau est même le mets officiel de l’une de nos célébrations : Pâques. Pourtant, il est une viande à part qui fait preuve de beaucoup de caractère et ses saveurs prononcées divisent souvent les palais. Mais pour ceux et celles qui l’apprécient, sa chair goûteuse et fine est sans pareil. Préférez-vous l’épaule, la souris, le gigot ou encore le carré ? Ce dernier est le morceau qui réunit les côtes. Grâce à sa cuisson sur l’os, il est connu pour son moelleux et sa texture charnue. Alors, quel vin ouvrir pour sublimer ce plat juteux ?

Un rouge structuré

N’hésitez pas à jouer sur la puissance. Les saveurs fortes de l’agneau ne vacilleront pas devant un vin charpenté. De plus, un carré d’agneau rôti délivre un jus de cuisson gourmand qui apporte du soyeux aux tanins et équilibre l’ensemble. On recherche donc des crus structurés et profonds avec une belle richesse. C’est le cas de l’appellation Saint-Estèphe, dans le Médoc, mais aussi de l’une de ses voisines, Pauillac.
Le saviez-vous ? L’agneau de Pauillac est très réputé et les vins de la région s’en accommodent parfaitement. Vous pouvez également opter pour un tour en Vallée du Rhône avec un Cornas ou un Côte-Rôtie. Eux qui transcendent la Syrah seront du plus bel effet ici.

Plutôt féru/e de carré d’agneau persillé ou en croûte d’herbes ?

Tournez-vous alors vers un vin rouge à l’accent sudiste. Vous aurez l’embarras du choix concernant les appellations. Saint-Chinian, Costières de Nîmes, Minervois, Luberon, Patrimonio… leur fruité et leurs notes épicées impressionneront en compagnie des herbes aromatiques. On se laisse séduire par leur souplesse, leur complexité et leur rondeur.

Ou un rosé méditerranéen

Autre option, notamment lorsque les journées ensoleillées pointent le bout de leur nez : un rosé produit sous un climat chaleureux. On s’éloigne un peu des accords traditionnels, tout en rendant hommage à la cuisson idéale de l’agneau : rosée. Ce type de vin fera sensation ici lorsque la recette comportera des notes provençales, de l’ail aux plantes aromatiques (voir notre recette de carré d'agneau à l'ail et notre recette d'agneau à la niçoise ! Attention cependant à choisir des vins structurés. On apprécie sans aucun doute leur légèreté qui compensera le gras de la viande mais ils ne doivent pas s’effacer pour autant. Direction Bandol et ses vins emplis de volupté et de fraîcheur. Caractérisés par leur typicité, ils dévoilent des notes de garrigue qui rappelleront sans aucun doute celles du plat. Enfin, pourquoi ne pas sélectionner un Tavel ? Cette appellation emblématique se distingue par ses longues macérations généralement comprises entre 48 et 72 heures. Fruité, vivacité, richesse et puissance au rendez-vous.

Publié , par Marie - Drink a beat