Que boire avec des profiteroles ?
Que boire avec des profiteroles ?
Publié le vendredi 26 octobre 2018

Que boire avec des profiteroles ?

Grand classique de la cuisine française depuis des siècles, la profiterole était à l'origine fourrée de crème pâtissière ou de chantilly, avant d'être garnie de crème glacée à la vanille. Seules constantes au fil des années : un chou moelleux et craquant recouvert d'une sauce au chocolat onctueuse. En résulte un dessert alliant cœur givré et chocolat chaud en toute gourmandise. Généralement au chocolat noir, plus puissant en cacao, il arrive qu'on la trouve dans une version chocolat au lait en fonction des cuisines. Alors quel cru ouvrir pour accompagner cet incontournable de la gastronomie française ?

Un vin doux naturel

Presque comme un réflexe, les amateurs de vin ont tendance à dire Maury quand ils entendent chocolat (voir l'article Toulevin : A la découverte du cru Maury). En effet, ce type de vin, que l'on appelle vin doux naturel, équilibre l'amertume naturelle du chocolat noir grâce à son taux de sucre élevé. Toujours dans le Roussillon, on peut également se laisser tenter par un Banyuls ou un Rivesaltes. Ils sont réputés pour leur nez exubérant, leur opulence, leur puissance et leur trame tannique intense en bouche. N'hésitez pas non plus à traverser les frontières françaises pour ouvrir un Porto. S'ils sont dominés dans leur jeunesse par les épices et les fruits rouges, ils offrent avec l'âge des arômes cacaotés et torréfiés qui rappelleront ceux des profiteroles. A éviter cependant avec du chocolat au lait, l'overdose de sucre n'étant pas loin.

Un vin rouge puissant

Si les vins doux naturels apparaissent comme l'accord classique par excellence, ils ont tendance à alourdir la fin du repas. Trop souvent oublié, le vin rouge est pourtant un allié idéal du chocolat et constitue une délicieuse alternative. Il a l'avantage de faire écho aux saveurs du chocolat noir et, comme lui, de contenir des tanins. Pour jouer sur ces similarités, on se concentre sur des crus complexes, puissants et structurés. On peut ainsi faire un tour dans le Sud-Ouest, avec l'appellation Madiran. N'hésitez pas non plus à traverser la France pour ouvrir un Cornas de la Vallée du Rhône ou un Bandol de Provence. Des vins caractérisés par leur richesse et leurs notes épicées.

Des bulles… rosées

Que les non adeptes des vins rouges mutés ou non se rassurent, d'autres options s'offrent à eux. Les aficionados des bulles pour terminer un repas seront ravis de découvrir que des vins effervescents peuvent également se marier avec des profiteroles. Seule condition : les choisir rosés pour plus de rondeur et de fruité. Ainsi, un Crémant d'Alsace ou un Champagne rosé, avec leur nez délicat aux arômes dominés par les fruits rouges, apporteront de la légèreté. Contrairement aux vins rouges, on les préfère avec du chocolat au lait, plus doux et moins fort en cacao.

Lisez aussi l'article Toutlevin : Vin et chocolat, même combat ?