Pourquoi une bouteille fait-elle 75 cl ?

Pourquoi une bouteille fait-elle 75 cl ?

Comme tout le monde, il vous arrive parfois de vous poser des questions existentielles en dégustant du vin. Existe-t-il des étiquettes en braille ? Pour quelle raison doit-on coucher les bouteilles ? Ou encore pourquoi font-elles 75 cl ? Ne paraît-il pas plus évident d’arrondir à un litre ?

Des théories aussi diverses que loufoques

Le vin est une boisson à part, et son contenant ne fait pas exception. Qu’importe sa forme, qui varie selon les régions, le volume, lui, reste le même. Un standard qui remonte au XIXème siècle, ce qui nous a laissé beaucoup de temps pour mettre au point de nombreuses explications plus ou moins fantaisistes. Vous avez probablement déjà entendu certaines d’entre elles, comme le fait que ce soit essentiel pour la qualité de conservation du vin, qu’il corresponde à la consommation moyenne lors d’un repas ou qu’il soit relatif à la capacité pulmonaire d’un souffleur de verre. Mais la réalité est bien plus terre à terre et liée directement au commerce du précieux breuvage.

L’influence anglaise

Cette capacité, c’est aux anglais que nous la devons ! En effet, ils étaient un marché majeur pour les vins français au XIXème siècle, il a donc fallu s’adapter à leur unité de mesure, le gallon impérial. C’est pourquoi les producteurs utilisaient des barriques de 225 litres, soit 50 gallons. De ces 225 litres, on obtient 300 bouteilles de 75 cl. Une habitude que l’on garde encore aujourd’hui. Il en va de même pour les divers formats tels que le magnum (1,5 l), le jéroboam (3 l), ou bien le mathusalem (6 l), tous des multiples de 75 cl.

On peut également retrouver cette influence british du côté des caisses traditionnelles dans lesquelles voyagent les contenants. 6 bouteilles représentent un gallon. Voilà donc la raison pour laquelle le vin se vend généralement par 6 ou 12. A noter cependant que les réglementations européenne et française autorisent huit volumes différents. Ne soyez donc pas surpris de voir chez certains vignerons des capacités diverses. Parmi les plus connus, on peut citer le vin jaune du Jura que l’on trouve uniquement dans son célèbre clavelin de 62 cl (voir notre article Qu’est-ce que le Vin Jaune du Jura ?)

Le saviez-vous ?

Vous pouvez tomber sur des millésimes anciens dont l’étiquette affiche 73 cl. Là encore, pas de légende farfelue mais bien un souci pratique. Les bouteilles contenaient bien 75 cl mais en mettant le bouchon, elles débordaient et perdaient 2 cl.