Pourquoi taille-t-on la vigne ?
Pourquoi taille-t-on la vigne ?
Publié le lundi 29 janvier 2018

Pourquoi taille-t-on la vigne ?

On les voit, bien emmitouflés, arpenter les parcelles, se courber sur chaque cep, pour sculpter les souches d'une main de maître. Pourquoi les vigneronnes et vignerons s'appliquent-ils autant à tailler la vigne ?

Peut-être parce que ce travail de longue haleine est le garant de leur récolte et de la pérennité de leurs parcelles !

La légende dit que c'est une chèvre qui a aidé la viticulture à faire un grand pas. A l'époque, ils s'aperçurent que les ceps soigneusement broutés par cet herbivore donnaient des raisins plus qualitatifs.

Aujourd'hui, la taille de la vigne est la pratique manuelle qui demande le plus de temps et d'argent aux viticulteurs (avec la vendange). Elle commence à la chute des feuilles, au début du repos hivernal de la plante, pour se terminer avant l'éclosion des bourgeons, au débourrement. Sa durée varie selon le système de taille (gobelet, cordon de Royat, Guyot) et la densité de plantation. Pour une densité de 4000 pieds/ha, il faut compter environ 8 journées pour tailler 1 ha de vigne, soit un coût de 900 €/ha.

Mais le jeu en vaut la chandelle !

La taille de la vigne permet de structurer la souche. De lui donner une forme qui permettra le passage des tracteurs afin de cultiver les sols, réaliser les traitements phytosanitaires. De favoriser l'ensoleillement des grappes, pour leur assurer une maturité optimale. D'organiser la végétation de manière à ce qu'elle soit aérée, donc moins propice au développement des champignons (Botrytis, Mildiou...).

Retrouvez les articles :
- Pourquoi trait-t-on la vigne
- Les pesticides : le meilleur et parfois le pire

Cette opération est primordiale dans l'équilibre de la souche. C'est-à-dire au rapport entre la surface foliaire (responsable de la photosynthèse) et la charge (le nombre de bourgeons fructifères). Un cep présentant trop de grappes n'arrivera pas à les nourrir correctement. Les raisins seront de moindre qualité et la souche se verra affaiblie pour les millésimes à venir. A contrario, un cep bien équilibré aura le juste nombre de grappes bien pendues et bien dodues !

Le choix du mode de conduite est parfois imposé par les cahiers des charges des appellations. Il se raisonne en fonction du cépage, du terroir et de l'objectif qualitatif du domaine.

Il ne reste plus que 3 mois de taille à nos vigneronnes et vignerons, nous leur souhaitons bien du courage !