Les cépages méconnus : Le Persan

Les cépages méconnus : Le Persan

Ancien cépage typique de Savoie, le Persan a longtemps été roi dans la région, avant de laisser peu à peu place à d'autres variétés. Son nom est une référence au coteau de Princens à Saint-Jean-de-Maurienne, à l'est de Grenoble. Princens vient de l'ancien français et signifie premier cens, soit une parcelle d'excellente qualité supportant une redevance perçue par les seigneurs pendant le Moyen-Âge. Le Persan a de nombreux synonymes, tels que Becuet, Petite Étraire, Bâtarde Longue, Aguzelle, Sérinne, des noms ayant eux-aussi une consonance médiévale.

Une spécialité savoyarde

Il est fréquent de le confondre avec un autre cépage, l'Étraire de Dui, avec lequel il partage un certain capital génétique. Présent de la Vallée de l'Arc jusqu'à l'Isère, il fût durant beaucoup d'années la variété dominante de cette zone géographique. Il apprécie particulièrement ces terroirs riches en calcaires, en graviers et en schistes répartis sur de magnifiques coteaux ensoleillés.

Il connût une période de prospérité qui a cependant été perturbée par deux événements majeurs. L'arrivée du phylloxéra, dans un premier temps, qui eut un effet dévastateur sur le vignoble. Et, par la suite, l'industrie de l'aluminium pendant la période de l'après-guerre qui fit changer de travail nombre de viticulteurs locaux. En conséquence, le Persan n'est pas replanté et ne représente qu'une superficie de 200 hectares dans les années 1950. Il a encore été arraché au fil des années, si bien qu'il ne s'étendait que sur 3 hectares au début des années 2000. Depuis quelques années, on note une nouvelle impulsion du Persan sous l'influence bienfaitrice des frères Grisard. Aujourd'hui on en trouve une quinzaine d'hectares en Isère et en Savoie.

Des crus de caractère

Plus souvent assemblé que seul, il est régulièrement le partenaire de choix de la Mondeuse, un cépage emblématique de la région. Pourtant, il s'avère de grande qualité lorsqu'il produit des vins en monocépage. Il est alors caractérisé par un fort degré alcoolique et une belle acidité. Les vins qu'il délivre sont tanniques, colorés et corsés, avec un bouquet aromatique autour de la framboise, de la réglisse, de la mûre, de la violette, de la griotte, de la myrtille, du poivre et du cuir. A la fois charpentés et veloutés, les vins issus du Persan séduisent par leur jolie persistance en bouche. S'ils ont tendance à manquer de souplesse dans leur jeunesse, ils offrent un incroyable potentiel de garde. Il faut donc faire preuve de patience pour les déguster à leur apogée. De manière générale, ils accompagnent parfaitement les gibiers et fromages qui ont fait la réputation gastronomique de la Savoie.