Dépôt au fond de la bouteille : faut-il s'inquiéter ?
Dépôt au fond de la bouteille : faut-il s'inquiéter ?
Publié le mardi 17 novembre 2015

Dépôt au fond de la bouteille : faut-il s'inquiéter ?

Cristaux blancs, traînées brunes et particules rougeâtres ont fait leur apparition au fond de vos bouteilles ? Pas de panique. Il s'agit simplement d'un dépôt naturel, qui peut être dû aux changements de températures, au mode de vinification ou au vieillissement naturel du vin. N'y voyez pas le signe d'une altération : le dépôt peut même être synonyme de qualité. Toutlevin.com fait le point sur ce phénomène naturel, et vous donne quelques astuces pour éviter de le retrouver au fond de votre verre.

A quoi correspond le dépôt au fond d'une bouteille de vin ?

Trois types de dépôt peuvent se retrouver dans le fond d'une bouteille. Le premier correspond à de l'acide tartrique naturellement présent dans le vin. Sous l'effet du froid, celui-ci se transforme en petits cristaux blancs de bitartrate de potassium. On peut également constater la présence de matières rouges virant au brun en suspension dans le liquide : il s'agit alors de particules issues de la vinification, qui n'ont pas été filtrées par le viticulteur avant la mise en bouteille. Une dernière forme de dépôt peut enfin être observée, et prend la forme de sédiments bruns, résultat de la dégradation des tanins au fil du temps.

Tous les vins peuvent-ils avoir du dépôt ?

Oui, mais certains plus que d'autres. Si les cristaux de bitartrate de potassium peuvent toucher n'importe quelle bouteille, le dépôt dû à l'absence de filtrage se retrouve plus souvent dans les vins dits naturels, ainsi que dans les vins pour lesquels l'œnologue a pris la décision de ne pas filtrer. Il se passe alors de l'étape du collage, consistant à ajouter une colle naturelle à base d'œuf pour rassembler et supprimer les matières naturelles encore présentes dans un vin après la vinification. On obtient ainsi des vins légèrement troubles, qu'ils soient rouges ou blancs. Le dépôt dû au temps, lui, se retrouve exclusivement dans des vins rouges ayant subi une longue garde. Les sédiments s'accumulent alors sur la paroi des bouteilles restées couchées, formant une traînée brunâtre lorsqu'on les redresse pour les servir.

Le dépôt altère-t-il la qualité d'un vin ?

En règle générale, non. Les cristaux de tartre n'ont aucune incidence sur le contenu de la bouteille. Les particules naturelles dues à l'absence de collage ou au filtrage modéré donnent quant à elles des vins moins limpides. La présence de matière peut être déroutante à l'œil, mais elle ne change pas le goût du vin lors de la dégustation. Les tanins sédimentés, enfin, sont le signe d'un vieillissement naturel du vin rouge. Celui-ci est évidemment moins structuré, comme on peut s'y attendre après plusieurs années de garde.

Que faire pour prévenir le dépôt ?

Les cristaux de tartre peuvent être évités en maintenant une température de garde constante, à l'aide d'une cave à vins par exemple. Un passage au frigo garantit leur apparition à coup sûr, ou presque. Les vins peu ou pas filtrés peuvent de leur côté être carafés avant d'être servis. Ils auront alors le temps de décanter, laissant les particules retomber au fond de la carafe. Les vins rouges vieux de plusieurs années, eux, gagnent à être redressés et ouverts quelques heures avant d'être dégustés. Evitez de les servir jusqu'à la dernière goutte : le fond de la bouteille concentre alors tout le dépôt.