Crémant versus Champagne : tout ce qu’il faut savoir

Crémant versus Champagne : tout ce qu’il faut savoir

A l’approche des fêtes, chacun s’affaire à préparer une table accueillante pour savourer un moment mémorable. Les vins effervescents sont indissociables de cette équation entre le beau et le bon, incarnés la plupart du temps par une bouteille de champagne lors de l’apéritif. Sûrs d’épater comme de régaler leurs invités, les hôtes investissent dans la valeur sûre du champagne, sans penser que la grande famille des effervescents contient d’autres vins du même niveau, comme les crémants, moins onéreux et très qualitatifs.

Crémants et Champagnes : de proches cousins…

Si le Champagne reste incontestablement un produit de qualité, tous les champagnes ne se valent pas. Et surtout, les autres vins effervescents, moins onéreux principalement car moins plébiscités, sont parfois extrêmement proches au point qu’il peut être difficile de distinguer un champagne d’un crémant, tant la robe, la bulle et le goût du vin peuvent être similaires.

Les crémants et champagnes sont produits de la même manière, grâce à la méthode traditionnelle, autrement appelée méthode champenoise, consistant à laisser fermenter une première fois le moût en cuve, avant de réaliser une seconde fermentation en bouteilles grâce à l’ajout d’une liqueur de tirage, composée de sucre et de levures. Mettre le vin en bouteille avant qu’il n’ait complètement terminé sa première fermentation permet de conserver le gaz carbonique, à l’origine des bulles.

… avec chacun leur spécificité

La principale différence entre crémants et champagnes réside dans la durée d’élevage des vins, généralement compris entre 9 et 12 mois pour les crémants, lorsqu’ils sont au moins d’un an pour les champagnes.

En fonction de la région de production du crémant, les différences entre un champagne et un crémant seront plus ou moins marquées, selon les cépages utilisés et la typicité des sols.

En effet, les cépages utilisés sont un facteur important ayant un impact évident sur le goût du vin. Les crémants de Bourgogne, produits à partir de chardonnay, pinot noir et gamay, partagent deux cépages sur les trois autorisés avec le Champagne (qui lui n’utilise jamais de gamay mais du pinot meunier).

Les sols sur lesquels ont mûri les raisins partagent également certaines caractéristiques, avec une importante part de calcaire, gage de la finesse et de l’élégance typique des champagnes.

La Bourgogne produit des crémants depuis la deuxième moitié du 19ème siècle, avec la reconnaissance en appellation Crémant de Bourgogne en 1975. Tradition et authenticité, qui séduisent tant les amateurs de champagnes, font également partie de l’ADN des crémants de Bourgogne.

L’exemple parfait avec le crémant de Bourgogne Valenger

Du Chablisien au Mâconnais, le crémant Valenger sélectionne soigneusement ses raisins destinés au crémant, avant de les mettre en bouteille au cœur de la Bourgogne viticole, à Beaune.
Histoire prestigieuse du crémant de Bourgogne, terroirs de qualité : tous les ingrédients sont réunis pour faire du crémant Valenger un parfait allié des fêtes, où la finesse et l’élégance traduisent les arômes d’agrumes, de citron, accompagnés de notes vanillées et légèrement briochées, portés par une bulle fine et délicate.
Élevé pendant 12 mois, le crémant Valenger est un véritable trait d’union entre l’authentique tradition viticole et la modernité des moyens de vinification, lui attirant une juste reconnaissance lors du Concours des Meilleurs Effervescents du monde en 2019 et 2020, où il obtient la médaille d’or.

Accords et plaisirs festifs au menu pour les plus curieux

Ouvrir un crémant de Bourgogne lors des fêtes de fin d’année s’inscrit dans une démarche originale et audacieuse, sans sacrifier la qualité et l’élégance, indispensables à ces moments de célébration, tout cela pour un prix abordable.

Et pourquoi ne pas franchir une étape supplémentaire dans l’audace, déjà adoptée depuis longtemps par les sommeliers, en accompagnant un repas entier au crémant ? De l’apéritif au dessert, la structure du crémant ainsi que son profil aromatique se marieront à merveille avec un menu raffiné, comme celui que nous vous proposons : gougères au Comté, noix de Saint-Jacques snackées, turbot accompagné d’une sauce au beurre blanc, fromages de chèvre tels que la bûche de Sainte-Maure ou le Selles-sur-Cher, et bûche de Noël façon tarte citron meringuée.

Alors, vos papilles ne deviendraient-elles pas déjà un peu curieuses ?

Publié , par Pauline Gonnet
Mise à jour effectuée