Comment choisir son vin Bio en 10 critères?
Comment choisir son vin Bio en 10 critères?
Publié le lundi 02 juillet 2018

Comment choisir son vin Bio en 10 critères?

Si vous cherchez à déguster des vins exempts de produits chimiques, il vous faudra vous tourner vers les vins certifiés Bio ou Biodynamie.

Certes de nombreux vignerons travaillent très bien dans le respect de la nature et du consommateur mais ne se font pas pour autant certifier Bio.

1. Le Label

Pour simplifier la prise de décision, je vous oriente dans un premier temps vers les vins labellisés Bio ou Biodynamie grâce aux Labels suivants :

Label Bio AB, Label Français et Label avec la feuille en étoile, Label européen.
Label Bio AB, Label Français et Label avec la feuille en étoile, Label européen.
Labels Demeter ou Biodyvin
Labels Demeter ou Biodyvin

Demeter et Biodyvin sont les deux Label qui certifient un travail en biodynamie. Ils sont reconnus à l'international.

Retrouvez l'article Haute Valeur Environnementale, vin bio, biodynamique, nature, comment s'y retrouver ?

2- Le Vigneron

Le monde du vin Bio et de la Biodynamie est un petit monde et certains noms de la viticulture commencent à être connus lorsque l'on s'y intéresse. C'est comme choisir un couturier en particulier pour s'habiller. On choisit une marque, un nom d'artisan.

Soit vous entendez parler d'un vigneron et vous pouvez demander lors de votre achat un vin de ce vigneron-là, soit vous demandez conseils au caviste chez qui vous êtes, de vous recommander un vigneron d'une région en particulier.
Ce qui m'emmène à …

3- La Région Viticole

En fonction de la région où nous avons grandi, nous sommes habitués à un style de vins et il est souvent difficile de changer et d'être séduit par des structures de vins complètement différentes.
Ça ne sert à rien de dépenser un certain montant dans un vin qui ne correspond pas à ce que vous avez l'habitude de boire pour ne pas être dans le plaisir de la dégustation. Je vous conseille donc de rester sur une région que vous connaissez bien et que vous aimez pour commencer. Puis un jour lors d'un voyage, d'un cours de dégustation, vous partirez à la découverte d'un vin qui vous surprendra dans sa différence.

4-Le cépage

Sachez que pour une fois les américains sont plus forts que nous en termes de vin. Ils connaissent un plus grand nombre de cépages que nous. Car aux États-Unis comme dans beaucoup de pays du Nouveaux Monde les vins sont labellisés en fonction de leur cépage et non pas de leur appellation d'origine.

En France, nous connaissons plus facilement le nom de différentes appellations et leur localisation, contrairement aux cépages et à leur origine géographique. Vous pouvez choisir un vin en fonction de son cépage si vous connaissez vos propres goûts.

5-Le prix

Le prix du vin n'est pas lié à la qualité du vin, ni aux émotions qu'il va vous procurer. Par contre, il faut savoir que la production de vin Bio, coûte plus cher à cause du travail dans la vigne qui requiert plus de main d'œuvre.

Le prix moyen d'un vin Bio est de 9.20 euros, mais vous pouvez trouver des vins bio à 5 euros comme à 200 euros dans les grands crus classé.

La tranche de prix pour acheter un vin Bio, se situe entre 5 et 25 euros. Ce qui permet de faire vivre les personnes qui travaillent sur le domaine.

6- Pour accorder avec un plat ou l'inverse

Si vous avez déjà prévu un plat pour un repas et que vous souhaitez l'accorder avec un vin, vous pouvez toujours vous renseigner auprès d'un caviste, sommelier.

Ou l'inverse, ce qui m'arrive souvent : j'ai un vin et je veux l'accorder avec un plat. Donc je recherche les arômes du vin et je décide quel plat je peux faire avec. C'est un peu plus délicat, mais c'est comme choisir les chaussures et après sa tenue. C'est un exercice un peu différent, mais challengeant.

7- L'Année de conversion en Bio

Un détail qui peut avoir son intérêt dans le choix de votre vin Bio, c'est la date de conversion du vignoble en agriculture biologique. Pourquoi? Car plus cela fait longtemps que le sol n'a pas reçu de produits chimiques, plus les raisins seront de qualité et la qualité du vin s'en ressentira. Par contre il ne faut pas jeter la pierre à ceux qui viennent juste de se convertir, cela prend du temps et l'important c'est de faire un pas vers une agriculture plus responsable et durable.

Demandez depuis combien de temps le vignoble est en agriculture bio ou biodynamie, cela vous permettra de comprendre la démarche du domaine.

8- Le millésime

Pour rester classique dans la sélection d'un vin, vous pouvez choisir un millésime en fonction de la réputation de celui-ci dans une région spécifique.

Le choix du millésime peut être en fonction d'une année spéciale pour vous, une date anniversaire, un événement survenu cette année-là etc.

Si la réputation d'un millésime a été moindre, par rapport à d'autres années, il se peut que ce vin soit moins cher. Ce qui peut permettre d'accéder à certains vins qui normalement ont une gamme de prix plus élevés.

A vous de voir.

9- La couleur mais pas que

Évidemment le choix de la couleur du vin est important en fonction de ses papilles et encore une fois en fonction de ce qu'on a l'habitude de boire.

Je vous invite aussi à vous laisser surprendre par des vins qui sortent de l'ordinaire, comme les crémants de Bordeaux, les vins oranges (vin blanc macéré avec les peaux), le clairet de Bordeaux.

10- Les vins sans soufre ou dits naturels

La philosophie d'un vigneron Bio, va être de faire un vin le plus dans le respect de l'environnement et avoir un produit le plus sain possible. La démarche va plus loin chez certains, jusqu'à limiter, voire supprimer tout intrant dans la production du vin à partir du moment où vous avez du jus de raisin fermenté. C'est-à-dire qu'ils n'ajouteront ni produits œnologiques, ni soufre ajouté (qui protège de l'oxydation).

Retrouvez l'article Vins naturels et biodynamiques, quelle différence ?

Ne croyez pas que parce qu'il est sans soufre, cela signifie que le vin a été produit en agriculture biologique. Il n'y a aucune corrélation. L'ajout du soufre se fait au moment des vinifications donc avant cela un(e) vigneron(ne) peut agir comme il (elle) veut dans sa vigne.
Si vous êtes sensible aux sulfites, vous pouvez vous orienter vers un choix de vins sans soufre.

Bonne dégustation à vous !