Haute Valeur Environnementale, vin bio, biodynamique, nature, comment s'y retrouver ?
Publié le mardi 18 avril 2017

Haute Valeur Environnementale, vin bio, biodynamique, nature, comment s'y retrouver ?

Haute Valeur Environnementale

La Haute Valeur Environnementale appartient à la démarche nationale et officielle de Certification Environnementale des Exploitations Agricoles. Elle est le fruit des lois Grenelle 2 de l'environnement.

Elle est appliquée à l'échelle de l'exploitation agricole et doit répondre à 3 niveaux de certification.

Niveau 1 : le respect de la règlementation environnementale.

Niveau 2 : l'obligation de moyens sur la biodiversité, la fertilisation, la protection phytosanitaire et la gestion de l'eau.

Niveau 3 : l'obligation de résultats.

La tendance

Au 1er janvier 2016, 8000 exploitations étaient concernées par la certification. 22,4% des Vignerons Indépendants ont l'intention de s'engager dans la démarche HVE d'ici 2017.

Même si tous les domaines ne suivent pas un cahier des charges précis, le respect de l'environnement, de la biodiversité, de l'Homme, est une préoccupation majeure des agriculteurs dignes de ce nom !

Les avantages

Une démarche pragmatique, globale (sur l'ensemble de l'exploitation), ayant une obligation de résultats.

Une certification concrète, qui valorise sur des critères précis et fiables le savoir-faire des vignerons et qui permet de mesurer les résultats du travail effectué.

Les inconvénients

Un compromis à trouver afin d'assurer des récoltes régulières (en terme de quantité et de qualité) tout en garantissant le respect de l'environnement.

Les produits phytosanitaires les plus dangereux ont été retirés du marché ces 20 dernières années. Cependant, l'utilisation des nouvelles matières actives n'est pas anodine.

Vin biologique

L'Agriculture Biologique interdit l'utilisation des produits issus de la chimie de synthèse. En vinification, elle interdit certaines pratiques (désalcoolisation...), elle limite les intrants œnologiques (sulfites...), qui doivent être certifiés bio.

La tendance

Le vignoble bio a triplé en 8 ans. Il représente 9% du vignoble français. 16 % est en cours de reconversion.

Les avantages

L'utilisation de fongicides moins dangereux pour la santé des agriculteurs et ne développant pas de résistance.

Des interdictions qui ont fait avancer la viticulture. La non utilisation d'herbicides a permis de faire progresser les techniques de travail du sol (utilisation d'inter ceps).

Les inconvénients

Une augmentation des coûts de production, des rendements plus faibles.

Une récolte plus impactée par les millésimes difficiles (pluvieux), en termes quantitatif et qualitatif.

Des produits phytosanitaires autorisés qui peuvent pourtant être dommageables pour l'environnement (sulfate de cuivre).

Vin biodynamique

Un vin biodynamique doit être, au préalable, certifié en agriculture biologique. La biodynamie dépasse les fondamentaux scientifiques de l'agriculture. Bien plus qu'une méthode de culture, elle associe une démarche spirituelle ; l'influence des cycles lunaires, des positions planétaires, l'utilisation de plantes et de minéraux (à des doses homéopathiques), afin d'intensifier la vie des sols, de la plante et leurs échanges.

La tendance

La biodynamie a tendance à suivre le développement de l'agriculture biologique. Après plusieurs années de pratique, certains vignerons bios se lancent dans l'aventure !

Les avantages

Une autre philosophie de la viticulture, qui amène à se remettre en question.

Une utilisation très restreinte d'intrants, limitant les risques potentiels sur l'environnement et l'Homme.

Les inconvénients

Une méthode qui garde une part de mystère, dans laquelle on doit croire, qui nécessite un très long apprentissage.

Vin dit nature/naturel

Un vin dit nature doit répondre à une charte d'engagement d'une association.

Le but de l'Association des Vins Naturels (AVN), est d'élaborer des vins issus de la vinification naturelle, à savoir sans aucun intrant. La pratique culturale respecte obligatoirement la démarche de l'agriculture biologique ou biodynamique, labellisée ou certifiée. Les sulfites restent autorisés.

Plus restrictive, les Vins S.A.I.N.S. sont des Vins Sans Aucun Intrant Ni Sulfite (ajouté).

La tendance

Une quête d'authenticité, qui reste marginale.

Les avantages

Une limitation drastique, voire une interdiction des sulfites ajoutés, qui a fait évoluer les pratiques œnologiques (réduction de leur dose d'emploi).

Les inconvénients

Pas de règlementation, ni de définition.

Peut-on utiliser le terme vin nature alors que l'élaboration d'un vin nécessite l'intervention de l'homme ?

Le vin est un produit alimentaire instable. Il peut être dénaturé par des micro-organismes (levures, bactéries...) engendrant des mauvais goûts qui gomment l'expression des terroirs.

Haute Valeur Environnementale, vin bio, biodynamique, nature, des viticultures qui suivent des objectifs et des sensibilités, plus ou moins éloignés, mais que l'on ne doit pas pour autant opposer car elles peuvent s'avérer complémentaires.

Allez, on se retrouve tous autour d'un verre ?

La WINEista

Sources

http://agriculture.gouv.fr/certification-environnementale-mode-demploi-pour-les-exploitations

https://www.vigneron-independant.com

http://www.farre.org

https://www.millesime-bio.com

http://www.demeter.fr

http://www.biodyvin.com

http://www.lesvinsnaturels.org

http://vins-sains.org