Comment bien utiliser sa cave à vin ?
Publié le vendredi 11 janvier 2013

Comment bien utiliser sa cave à vin ?

Après quelques hésitations, vous vous êtes décidé. Ce sera une cave de vieillissement, pour conserver au mieux ces bouteilles que vous avez achetées à un prix défiant toute concurrence pendant les foires aux vins. Elles valent bien l'investissement. On vous le rappelle, il faut compter 600 euros minimum pour un appareil d'une capacité d'une trentaine de bouteilles.

La pilule avalée, l'heure du bilan a sonné. Vous êtes l'heureux propriétaire de 50 bouteilles. Ce chiffre en tête, vous filez acheter une cave de 60 bouteilles munie de trois clayettes. Erreur. Ne sous-estimez pas votre cave !, prévient Olivier Boniface, directeur du groupe Wincave. Vous ne changerez pas d'armoire à vins tous les quatre matins. Il vaut mieux anticiper les années à venir et investir dans une cave un peu plus grande, quitte à racheter des clayettes pour l'organiser au fur et à mesure.

Quelques jours plus tard, votre nouvelle armoire trône fièrement dans votre cuisine. Porte en verre traité, poignée en aluminium… pas question de sacrifier votre décoration. Reste à savoir comment utiliser votre appareil pour conserver votre vin dans des conditions optimales et le faire vieillir sans l'altérer. Ne rêvez pas, il faudra toujours faire quelques réglages, à moins d'investir dans un modèle de luxe équipé d'une régulation automatique. Ça vous semble compliqué ? Pas de panique, il suffit de vous tenir à ces cinq commandements établis par Pasteur :

Une humidité située autour de 75%

Trop humide, votre cave à vin favoriserait le développement des bactéries et altérerait les étiquettes. Il serait dommage de ne plus savoir ce que vous buvez! Trop sèche, les bouchons se rétracteraient et ne colleraient plus dans le goulot. Votre vin s'oxygènerait et prendrait ce désagréable goût de bouchon. Choisissez une cave à vin en métal, acier ou aluminium : l'humidité s'y crée plus facilement.

Une obscurité totale

Les UV altèrent le contenu de vos bouteilles. Privilégiez une cave à vin équipée d'une porte pleine. Vous comptez l'installer dans votre salon? L'esthétisme a un prix. Il existe des caves à vin munies de façades en double vitrage, traitées contre les UV. Comptez une centaine d'euros de plus que pour une porte pleine.

L'absence de vibrations

Métro, routes et même ascenseurs, vous êtes entouré de sources de vibrations. On vous l'accorde, il est difficile de les éviter. Essayez tout de même de ne pas installer votre cave à vin à côté de votre lave-linge. Une bouteille qui vibre, c'est du vin qui travaille et s'altère. Ce serait dommage, surtout depuis que vous êtes équipé !

Une bonne aération

Un système d'aération et un filtre carbone, c'est la recette pour éviter les odeurs qui viennent modifier le goût du vin en s'infiltrant dans les bouchons de liège.

Une température constante

Plus la température varie, plus le vin travaille et passe. C'est d'ailleurs une des raisons qui poussent à investir dans une cave à vin: 5°C l'hiver, 25°C l'été, pas question de les entreposer dans votre garage. L'idéal est de régler la température de votre appareil entre 10 et 15°C, et de vous y tenir. Un conseil : optez pour une cave dotée d'un système de refroidissement par condition, comme les frigos des années 50 : le froid s'installe progressivement, sans altérer les bouteilles situées au premier plan. Exit les ventilateurs, ce sont les parois qui changent de température. Enfin, évitez d'ouvrir la porte de votre cave si vous n'avez pas besoin d'en sortir ou d'y ranger une bouteille !

Si vous l'avez manqué, lisez aussi : Cave à vin : nos conseils pour faire le bon choix

A lire aussi : Une cave à Paris... c'est possible

Par Alexandra Reveillon