Champagne : les vins tranquilles font de la résistance
Champagne : les vins tranquilles font de la résistance
Publié le mercredi 25 octobre 2017

Champagne : les vins tranquilles font de la résistance

La Champagne est connue à travers le monde pour ses vins effervescents dont on fait sauter le bouchon à chaque célébration. Dans cette région, la viticulture côtoie souvent le monde du luxe, si bien qu'on en oublie parfois les champagnes de viticulteurs, reflet de leur savoir-faire et du terroir qu'ils magnifient. Cependant il existe une production encore plus confidentielle. Des vins blancs, rouges ou rosés tranquilles qui ne connaissent pas la même célébrité que les bulles des grandes maisons mais savent tirer parti d'un vignoble marqué par la richesse et la diversité.

Retrouvez la vidéo Toutlevin sur Les effervescents

Les coteaux champenois

Les vins tranquilles de Champagne ont une histoire très ancienne qui remonte à 1328, époque à laquelle ils faisaient partie des grands vins servis au sacre des rois à Reims. Très appréciés, ils ont même conduit de puissants souverains européens à acquérir des vignes dans la Montagne de Reims. Leur production restera majoritaire dans la région jusqu'au 18ème siècle, lorsque les viticulteurs maîtrisent la prise de mousse par seconde fermentation en bouteille. Alors que les effervescents prennent de l'importance, les vins tranquilles, eux, perdent du terrain. Seuls quelques grands vins produits dans la Montagne de Reims, la Grande Vallée de la Marne et l'Aube subsistent.
Le climat compliqué de la Champagne oblige les vignerons à ne sélectionner que les raisins issus des années favorables. Fidèles à la réputation ancestrale de ces vins, ils ne vendangent que les meilleures parcelles, souvent des vieilles vignes, à maturité optimale. Les vins rouges et rosés, issus du Pinot Gris et du Pinot Noir, sont caractérisés par leur finesse, leur attaque soyeuse et leurs arômes de fruits rouges. Les vins blancs, vifs, minéraux et cristallins, proviennent du Chardonnay, de l'Arbane, du Pinot Meunier, du Petit Meslier et du Pinot Blanc. Souvent désignés par le nom de leur commune, les vins de l'appellation Coteaux Champenois ont vu l'un d'eux se distinguer particulièrement au fil des années…

Sur Toutlevin : L'appellation Champagne, Comment ça marche ?

Bouzy, un village d'irréductibles champenois

Issu d'une production rare et confidentielle, Bouzy est le vin rouge le plus septentrional de France. Ici, les viticulteurs produisent surtout du Champagne mais tiennent à conserver cette singularité qui a aidé à construire la réputation du vignoble. Bouzy fait partie des 17 Grands Crus de l'appellation Champagne et profite de terroirs d'excellence. Le village, situé sur le versant sud de la Montagne de Reims, surplombe la Vallée de la Marne. Ses 380 hectares sont essentiellement recouverts de Pinot Noir et seule 10% de la production est réservée aux vins tranquilles. On y trouve des vins qui s'apprécient jeunes et d'autres plus complexes, qui possèdent un très beau potentiel de garde.

Le rosé des Riceys

Limité à la seule commune des Riceys, ce vignoble bénéficie de magnifiques coteaux du kimméridgien pentus, élevés et ensoleillés avec de belles expositions est et sud. Ici, la vendange entière est encuvée afin de respecter la palette aromatique du Pinot Noir. Réputé pour sa finesse et sa bonne persistance, le rosé des Riceys exprime, dans sa jeunesse, des notes de fruits rouges. Après plusieurs années, il développe un bouquet complexe dominé par les fruits secs, les épices et, parfois, les fruits confits. Original et rare, ce rosé a, depuis des siècles, fait la joie des grands amateurs de vin. Il était notamment très apprécié de Louis XIV qui, comme la plupart des têtes couronnées de l'époque, a su reconnaître le potentiel de ces vins tranquilles champenois.

A voir aussi : les cocktails au Champagne pour apéritifs branchés