A la découverte des vins rouges effervescents
Publié le mercredi 09 juillet 2014

A la découverte des vins rouges effervescents

Crémant, champagne, mousseux… Tous ces effervescents ont un point commun : ce sont des vins blancs ou rosés. Les bulles ne se limitent pourtant pas à ces deux couleurs. Il existe des vins rouges pétillants. Confidentiels en France, plus répandus à l'étranger, ce sont des effervescents originaux et rafraîchissants, qui apportent un peu de légèreté à l'apéritif comme au dessert. Du Lambrusco au sparkling, toutlevin.com vous emmène à la découverte de ces vins surprenants.

D'où viennent les vins rouges effervescents ?

Peu de producteurs français se consacrent aux vins rouges effervescents. Un phénomène qui s'explique par deux raisons : d'une part, le marché est saturé par les pétillants blancs et rosés, qui répondent aux demandes des consommateurs ; de l'autre, l'absence d'appellation. S'il existe quelques cuvées confidentielles, aucune ne peut prétendre à une reconnaissance officielle…

A l'étranger, le constat est différent. En Italie, les vignerons du Nord produisent traditionnellement des vins rouges effervescents, comme le Lambrusco, issu de la région de Modène, ou le Barbera frizzante. Frais et bon marché, ils sont particulièrement appréciés dès les premiers rayons de soleil de l'autre côté des Alpes.

Le Nouveau Monde n'est pas en reste. Forts de leur capacité d'innovation et d'un public avide de nouveauté, les viticulteurs de Nouvelle-Zélande, d'Australie ou d'Afrique du Sud n'hésitent pas à produire des versions pétillantes de leurs vins rouges : on retrouve ainsi des sparkling gamay, ou encore des sparkling shiraz, élaborés à partir de gamay ou de syrah.

Comment sont-ils élaborés ?

Oubliez la méthode traditionnelle employée pour produire champagne et crémants. Les vins rouges effervescents sont élaborés selon la méthode Charmat. Ce procédé, mis au point au début du 20e siècle, consiste à provoquer la fermentation dans une cuve close. Le raisin libère alors du gaz carbonique, qui est utilisé lors de la mise en bouteille pour accentuer les bulles. On obtient ainsi un vin rouge effervescent léger, fruité et légèrement sucré, plus pétillant que les vins obtenus grâce à la méthode traditionnelle.

A quelle occasion les consommer ?

Avec un degré d'alcool inférieur à un vin rouge tranquille et une douceur due à une légère présence de sucre, les vins rouges effervescents se révèlent parfaits en fin de journée, pour remplacer un verre de bière ou de cidre. N'hésitez pas à les servir avec un glaçon : il rafraîchit le vin sans le dénaturer. N'hésitez pas à les servir frappés : ils sont agréables à savourer à l'heure de l'apéritif.

Quels mets accorder avec les vins rouges effervescents ?

Le sucre contenu dans les vins rouges effervescents les rend difficiles à accorder avec des plats salés. Optez plutôt pour des bouchées apéritives, comme des mini quiches ou des tapas, ainsi que des olives ou des dés de fromage. Ils se marient en revanche très bien avec les desserts, qu'ils soient à base de fruits rouges, comme une soupe de fraises ou un sorbet à la framboise, ou de chocolat. Les bulles et les arômes fruités d'un Lambrusco ou d'un sparkling gamay soulignent la finesse d'un fondant ou d'une mousse.

Par Alexandra Reveillon

Merci à Fabrizio Bucella, sommelier et professeur à l'Université Libre de Bruxelles.