Viré-Clessé

Tout afficher

Surface
400 hectares
Climat
Continental
Sols
Calcaires, marnes et argiles

Au sein du vignoble du Mâconnais, l’appellation d’origine contrôlée Viré-Clessé est réputée pour ses grands vins blancs secs. Son vignoble de 400 hectares est issu des communes de production suivantes : Clessé, Viré, Laizé et Monbellet.

L’appellation Viré-Clessé tire donc son nom de deux des quatre communes dont ses vins proviennent. L’histoire de Viré et celle de Clessé ont toujours été intrinsèquement liées, si bien que le lieu-dit Quintaine se trouve à cheval sur le territoire de ces deux communes. Il est aujourd’hui le climat le plus réputé de l’appellation. Mais c’est à l’Antiquité qu’il faut remonter pour véritablement comprendre le lourd passif viticole de cette région. Son nom en est d’ailleurs un vestige, puisqu’il est tiré de viriaco qui signifiait à l’époque culture de la vigne. La tradition viticole de Viré-Clessé est donc particulièrement ancienne et a su traverser les siècles. Il est également important de noter que l’appellation commercialiser une grande part de sa production à travers deux caves coopératives créées à la fin des années 1920, l’un à Viré et l’autre à Clessé. L’appellation d’origine contrôlée, elle, a été accordée en 1999.

De manière générale, les sols de la zone géographique sont riches en calcaires et en strates marno-calcaires. On trouve aussi des argiles en pied de coteau. Le Chardonnay, seul et unique cépage autorisé, s’épanouit ici dans un climat continental. Cependant, quelques secteurs favorisent le développement de la pourriture noble, ou botrytis cinerea. Les locaux disent alors des raisins qu’ils sont levroutés, leur pellicule rappelant le pelage du lièvre.