Moulin-à-vent
picto

AOC/AOP : Moulin-à-vent
Région : Vignoble du Beaujolais

surface
650 hectares
climat
Continental
sol
Granit et sables
cepages
Aligoté, Chardonnay, Gamay, Melon

Aux côtés de Saint-Amour, Chénas, Juliénas, Brouilly, Fleurie, Chiroubles, Côtes de Brouilly, Morgon et Régnié, l’appellation d’origine contrôlée Moulin-à-Vent fait partie des célèbres dix crus du Beaujolais. Son vignoble s’étend sur une superficie de 650 hectares.

L’aire d’appellation de Moulin-à-Vent s’étend sur le territoire des communes de Chénas et de Romanèche-Thorins. Considérée comme la plus ancienne appellation du Beaujolais, elle possède un riche passé. Son nom est un hommage à l’antique moulin à vent, présent aujourd’hui encore au cœur du vignoble et classé monument historique. Il se dresse fièrement sur la colline de Romanèche-Thorins et fait la joie des visiteurs. Au fil des années, il est devenu l’emblème de cette région viticole. Une position privilégiée qui explique sa présence sur un grand nombre d’étiquettes de vins originaires de Moulin-à-Vent. L’appellation d’origine contrôlée Moulin-à-Vent fût l’une des premières à apparaître en France en 1936.

Les vignes sont baignées d’un climat continental bénéficiant d’influences océanique et méditerranéenne selon les saisons. Cela se traduit notamment par une importante amplitude thermique qui permet au Gamay, au Chardonnay, à l’Aligoté et au Melon d’atteindre une maturation optimale. Ce sont les quatre seules variétés qui composent l’encépagement. Les ceps sont implantés sur des sols granitiques particulièrement drainants laissant apparaître des sables en surface.