Vignoble du Beaujolais

Tout afficher

Surface
23 396 hectares
Climat
Continental
Sols
Calcaires, granites et argiles

Restée longtemps dans l’ombre de la Bourgogne, la région viticole du Beaujolais représente un vignoble de 23 396 hectares. Elle réunit l’appellation d’origine contrôlée Beaujolais, qui peut être complétée de la mention villages, ainsi que les célèbres crus qui ont forgé sa réputation : Saint-Amour, Juliénas, Chénas, Fleurie, Moulin-à-Vent, Chiroubles, Morgon, Régnié, Brouilly et Côtes de Brouilly.

Chacun de ces crus incarne un terroir particulier dont les vins expriment toute la typicité. Ici, la vigne est implantée dans les plaines, les coteaux, et même les villages. C’est dire si elle est une partie intégrante de l’activité régionale. Mais c’est surtout grâce à un nectar particulier que le Beaujolais est devenu célèbre : le fameux Beaujolais Nouveau. Synonyme de convivialité, il est attendu par les amateurs de vin du monde entier chaque troisième jeudi de novembre.

De manière générale, on distingue deux principaux types de sols dans la région viticole du Beaujolais. Le sud est dominé par des terres riches en argiles et en calcaires du Bajocien. Quant au nord, c’est le granit qui règne, avec des touches de débris graveleux et de schistes selon les endroits. Quant au climat, s’il est continental, il est également soumis à une influence méditerranéenne. Celle-ci adoucit ses températures et lui apporte des étés ensoleillés. Elle offre ainsi des conditions de maturation idéales aux cépages implantés dans la région : le Gamay, le Pinot Noir, le Gamay de Bouze, le Gamay de Chaudenay, l’Aligoté, le Chardonnay, le Melon et le Pinot Gris.