Monbazillac
picto

AOC/AOP : Monbazillac
Région : Vignoble du Sud-Ouest

surface
3 600 hectares
climat
Océanique tempéré et microclimat favorisant l'apparition de brouillards matinaux
sol
Calcaires et argiles
cepages
Chenin, Muscadelle, Sauvignon, Sauvignon gris, Sémillon, Ugni blanc

Vignoble dédié à la production de vins moelleux à liquoreux le plus vaste de France, l'appellation d'origine contrôlée Monbazillac représente 3600 hectares de superficie. Elle s'étend sur le territoire de cinq communes : Monbazillac, Saint-Laurent-des-Vignes, Colombier, Rouffignac de Sigoulès et Pomport.

Si la vigne est apparue ici à l'époque romaine, c'est lors du Moyen-Âge qu'elle s'est véritablement développée. Elle connaitra ensuite un bel essor au XVIIIe siècle sous l'impulsion de grandes familles de la bourgeoise huguenote. Forcées d'émigrer en Hollande à cause de la révocation de l'édit de Nantes, elles feront voyager ce vin à travers l'Europe.

Au sud de Bergerac, l'appellation Monbazillac est implantée sur les terrasses et coteaux de la rive gauche de la Dordogne à la rive droite de la Gardonnette. De manière générale, les sols sont dominés par les calcaires et argiles. Le climat océanique tempéré se pare ici d'un microclimat responsable de l'apparition de brumes automnales qui favorisent le développement du botrytis cinerea. Également appelé pourriture noble, ce champignon offre aux baies une incroyable concentration. Ces dernières sont ensuite récoltées manuellement par tries successives pour produire des vins doux. La Muscadelle, le Sauvignon Blanc, le Sauvignon Gris et le Sémillon sont les cépages principaux cités par le cahier des charges. Les variétés accessoires, qui ne peuvent représenter que 10% maximum de l'assemblage, sont l'Ondenc, le Chenin et l'Ugni Blanc.