Surface
677 hectares
Climat
Continental
Sols
Calcaires et marnes

Au sud du vignoble Bourguignon, la Côte Chalonnaise comprend de multiples appellations d'origine contrôlées réputées, parmi lesquelles Mercurey. Ses 677 hectares s'étendent sur le territoire des communes de Mercurey et de Saint-Martin-sous-Montaigu.

Particulièrement ancien, on retrouve les premières traces du vignoble de Mercurey dès 312 après J-C. Mais c'est à l'époque du Moyen-Âge qu'il commença véritablement à prendre de l'importance et à s'imposer dans le paysage viticole de la Bourgogne. Il connut ensuite un important essor au cours du XIXe siècle sous l'influence de grandes familles de négociants. Elles étaient alors installées à Mercurey et ont fortement participé au développement de grands domaines dans la région. Les climats sont reconnus dès 1899, année à laquelle ils bénéficient d'une première classification dans la revue de viticulture présidée par Jean Roy-Chevrier. Leur notoriété ne cessera ensuite de croître, et l'appellation d'origine contrôlée fût officiellement obtenue en 1936.

Les sols de l'appellation mercurey sont essentiellement marno-calcaires, la proportion de marnes et de calcaires oscillant en fonction des zones géographiques. Dans ce climat continental qui offre une grande amplitude thermique, quatre cépages sont autorisés. Le Chardonnay et le Pinot Noir, variétés incontournables de Bourgogne, mais aussi le Pinot Blanc et le Pinot Gris, dans la limite de 15% dans chaque parcelle.