Crémant du Jura
picto

AOC/AOP : Crémant du Jura
Région : Vignoble du Jura

surface
282 hectares
climat
Semi-continental
sol
Calcaires, marnes et argiles
cepages
Chardonnay, Pinot noir, Poulsard (ou Ploussard), Savagnin, Trousseau

Si elle partage son aire géographique avec les Côtes du Jura, l'appellation d'origine contrôlée Crémant du Jura recouvre, elle, 282 hectares de vignoble. Ses producteurs sont dédiés uniquement à la création de crus effervescents.

Cela fait des siècles que la production de vins mousseux existe dans le Jura. La méthode dite traditionnelle de seconde fermentation en bouteille y serait apparue, elle, au cours du XVIIe siècle. Ce type de fin a gagné en notoriété au fil des ans, jusqu'à une reconnaissance officielle en tant qu'appellation d'origine contrôlée en 1995. Celle-ci découlait de la politique nationale d'amélioration de la qualité et de l'originalité des vins mousseux. Elle a ainsi énoncé avec plus de précision les règles techniques régissant cette production.

L'aire de l'appellation Crémant du Jura représente un vaste terrain de jeu géologique, du plateau calcaire du massif jurassien à la bordure orientale du fossé bressan. En plus des calcaires particulièrement présents dans l'ensemble de la région, on trouve des marnes et argiles selon les endroits. Le climat semi-continental est typique du Jura. Il combine influences océaniques et montagnardes. Cela se traduit par une importante amplitude thermique qui favorise une maturation lente et optimale des baies. Le Pinot Noir, le Poulsard, le Trousseau, le Pinot Gris, le Chardonnay et le Savagnin sont les seuls cépages autorisés par le cahier des charges de l'AOC.