Chassagne-montrachet
picto

AOC/AOP : Chassagne-montrachet
Région : Vignoble de Bourgogne

surface
300 hectares
climat
Continental
sol
Calcaires et marnes
cepages
Chardonnay

Au sud de la Côte de Beaune, l’appellation Chassagne-Montrachet s’étend sur une superficie de 300 hectares, dont 170 classés en premier cru (soit 55 climats). Particulièrement réputée pour ses vins blancs, elle délivre également une intéressante production de rouges.

La région a connu une histoire mouvementée. En effet, Chassagne fût au cœur de la guerre entre le Duché de Bourgogne et le Royaume de France. Un conflit responsable, en 1476, de l’incendie qui réduisit le village en cendres. Plus tard, des moines clunisiens s’y installent et fondent le Prieuré de Morgeot. Sous leur impulsion, le vignoble à l’origine romaine est replanté et entièrement réorganisé en sélectionnant les parcelles les plus adéquates. D’abord commercialisés sous le nom Chassagne-le-Haut, les vins de la zone géographique obtiennent l’identité Chassagne-Montrachet en 1879. L’appellation d’origine contrôlée connaitra finalement une reconnaissance officielle en 1937.

Compris entre 220 et 325 mètres d’altitude, le vignoble de Chassagne-Montrachet comporte une myriade de climats, tous caractérisés par un terroir particulier. Cependant, on peut définir de manière générale une forte présence de marnes et calcaires sur l’ensemble du territoire, le tout baigné d’un climat continental. Les cépages autorisés dans l’aire d’appellation sont le Pinot Noir, le Chardonnay, le Pinot Blanc et le Pinot Gris.