Un champagne non dosé, qu’est-ce que c’est ?

Un champagne non dosé, qu’est-ce que c’est ?

Il sait comme personne célébrer nos moments de joie. Il accompagne avec tact nos repas raffinés. Mais connait-on tous les mystères de cette divine bouteille ? Qu’est-ce qu’un champagne non dosé ?

Comment élabore-t-on un champagne ?

L’élaboration d’un champagne est un procédé très particulier (qui demande une main de maître), protégé par une dénomination la méthode champenoise, exclusivement réservée aux vins originaires de l’appellation Champagne.

La première étape consiste à vinifier un vin blanc classique appelé vin de base. C’est-à-dire la cuvée qui donnera la base des qualités organoleptiques à notre futur champagne. Elle résulte d’un assemblage minutieux entre plusieurs terroirs, cépages, et/ou millésimes.

La seconde étape est à l’origine de la formation des fameuses bulles (voir notre article Champagne, pourquoi la finesse des bulles est-elle gage de qualité ?), c’est la prise de mousse. Le vin de base est mis en bouteille (le tirage), on y rajoute une quantité maîtrisée de sucre ainsi que des levures (la liqueur de tirage) qui donneront lieu à une deuxième fermentation alcoolique. Celle-ci va engendrer un dégagement de gaz carbonique, d’où l’apparition des bulles.

Après une longue période de repos nécessaire à la clarification et à l’élevage du champagne, une dernière touche est apportée en fonction du style de vin que le vinificateur désire obtenir, ou pas...

Tout est une question de liqueur d’expédition...

Juste avant le bouchage définitif de la bouteille, une liqueur d’expédition ou liqueur de dosage peut être additionnée.

Sa recette est tenue secrète par les maisons de champagne. Elle est composée de sucre dissout dans du vin sélectionné avec soin. La quantité de liqueur utilisée pour le dosage influe sur la teneur en sucre finale et sur les caractéristiques du champagne (doux, demi-sec, brut, extra brut).

Un champagne non dosé, brut nature, dosage zéro, brut zéro, n’a tout simplement pas reçu d’adjonction de cette dernière liqueur. Il présentera donc une quantité infime de sucre (moins de 3g/l).

Quelles sont les particularités gustatives d’un champagne non dosé ?

L’addition de la liqueur de dosage permet d’arrondir les angles, d’équilibrer l’acidité en bouche, d’apporter une dernière touche aromatique.

Un champagne non dosé sera plus brut de décoffrage, il respectera mieux la personnalité de son vin de base. Mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il sera meilleur. Cela va dépendre de vos goûts et du moment auquel vous souhaiter le déguster !

Même si ce type de cuvées est à la mode, elles ne font pas l’unanimité de tous les palais. Leur côté mordant demande un certain apprentissage des papilles gustatives.
Mais une fois que vous les aurez domptées, vous aurez du mal à vous en passer...

Les champagnes non dosés sont des compagnons de table fabuleux. Leur fraîcheur électrique permet des accords redoutables d’élégance et de contraste, avec des plats iodés (fruits de mer, sushis...), des mets à la chair onctueuse (saumon sauvage, poissons en sauce, viandes blanches...).

Et si on débouchait un champagne non dosé pour trinquer à cette nouvelle année ?