Tour du monde des vignobles, le Portugal

Tour du monde des vignobles, le Portugal

Il a fallu beaucoup de temps au Portugal pour s’imposer sur la scène internationale pour sa production viticole dans son ensemble, et non uniquement pour son illustre vin fortifié, le Porto. Cette renaissance sous l’impulsion d’une nouvelle génération de viticulteurs passionnés a permis au monde entier de découvrir l’étendue organoleptique des crus locaux.

Une mosaïque de terroirs

Ensemble, ils ont mis les techniques de vinification modernes au profit de leurs terres. Fini les vins de table à laisser vieillir pendant une dizaine d’année sous peine d’être imbuvables, ils se concentrent désormais sur l’expression du fruit. Cependant, la préservation des typicités de chaque région était déjà mise en place depuis de nombreuses années. On estime ainsi que le Douro, avec sa reconnaissance en 1756, est la plus ancienne région viticole délimitée et réglementée au monde. Le vignoble est réparti entre les DOC, équivalents de nos AOC, et les vinho regional correspondant à nos IGP.

La taille du Portugal est réduite mais sa variété de terroirs est grande. Du nord au sud, il bénéficie des multiples influences de l’Océan Atlantique, de la mer Méditerranée et des climats continentaux. Quant aux sols, la diversité est également de mise. Au nord et dans le centre, ce sont le granit, le schiste et l’ardoise qui s’imposent. Sur le littoral, on trouve une dominante de calcaire, d’argile et de sable. Et dans le sud, on retrouve le schiste bien présent.

Le règne des cépages locaux

Pendant longtemps, le pays a été isolé du reste du continent. Il a fait de cette particularité une force et communique désormais majoritairement sur ses cépages autochtones. En effet, contrairement à tant autres régions viticoles, pas ou peu de variétés internationales sont implantées ici. On retrouve ainsi le Touriga Nacional, cépage phare du Portugal et très présent dans le célèbre Porto, tout comme le Touriga Franca. Moins puissants, le Trincadeira et le Jaen produisent des vins fruités à savourer dans leur jeunesse. Enfin, le Tempranillo prend ici le nom de Tinta Roriz ou d’Aragones selon la zone géographique.

Mais les blancs ne sont pas en reste. Bien que le pays ait fondé sa réputation vinicole sur ses vins rouges, on a vu au fil des années les blancs gagner en qualité. Ce fût notamment le cas du Vinho Verde, ce jeune vin vert si typique. Et d’Alentejo à Madère, des variétés telles que l’Arinto, l’Encruzado, le Rabigato ou le Bical de Barraida délivrent des crus complexes et structurés. Les vins portugais ont un goût unique, reflet de leur riche héritage.